La Dame à la Licorne fait escale à Toulouse

La Dame à la Licorne - Musée des Abattoirs - Toulouse ©Thesupermat
La Dame à la Licorne - Musée des Abattoirs - Toulouse ©Thesupermat

Venez découvrir La Dame à la Licorne aux Abattoirs de Toulouse. Le Musée d’Art moderne et contemporain de la ville rose accueille la célèbre tapisserie du Moyen-Âge jusqu’au 16 janvier ! Autrement dit, il ne vous reste plus que ce week-end pour en apprendre un peu plus sur le cheval à corne. 

Pour ce dernier « Rendez-vous culture » de la semaine sur les expositions temporaires à ne pas rater, on se dirige au musée des Abattoirs de Toulouse. Après le Metropolitan Museum of Art de New York, puis un passage au Japon et à Sydney, La Dame à la Licorne fait escale à Toulouse avant de retourner dans son musée d’origine, au musée de Cluny à Paris. Découverte en 1841 par Prosper Mérimée au château de Boussac dans la Creuse, la tenture est acquise quarante années plus tard par Edmond du Sommerard, premier directeur du musée de Cluny.

Le zoom : « La Joconde » du Moyen-Âge

Mais qui est cette femme ? Pour quelle raison l’avoir représentée avec une licorne à ses côtés ? Tant de questions que l’on se pose en admirant pour la première fois cette tenture. Car oui, un lien, ou plutôt un personnage se retrouve dans chacune de ces six tapisseries : une femme aux traits fins et doux. Par sa beauté, elle est souvent considérée comme la « Joconde » du musée de Cluny.

La signification généralement donnée aux pièces rappelle les cinq sens : la vue, l’ouïe, l’odorat, le goût, ainsi que le toucher. Mais il y a pourtant six tapisseries et le mystère demeure quant à l’interprétation de la dernière pièce qui porte une inscription : « Mon seul désir ». D’autres interrogations entourent ces tapisseries, comme celle de l’identité du commanditaire. En observant les armoiries qui arborent le lion et la licorne, il s’agirait d’un homme de la famille lyonnaise des Le Viste. La famille aurait voulu afficher sa puissance aux airs d’une véritable revendication sociale.

Le décryptage par Camille Arola

Camille Arola est médiatrice culturelle et étudiante en Histoire de l’Art, elle nous aide une dernière fois cette semaine à analyser et à interpréter les œuvres dans notre Rendez-vous culture !

« Ce qui est intéressant dans cette exposition, c’est la mise en perspective de l’oeuvre avec d’autres beaucoup plus contemporaines. La Dame à la Licorne est présentée comme un chef d’œuvre fondateur du respect de la nature et de la représentation féminine. Ainsi, voir ces thèmes perdurer dans de nouvelles créations artistiques, permet d’affirmer l’influence des œuvres anciennes sur le présent. »

Infos pratiques

– Jusqu’à dimanche 16 janvier de 12h à 18h

– Accès : Métro A arrêt « Saint-Cyprien – République »

– Tarifs : 8 € l’entrée en plein tarif – 5 € l’entrée en tarif réduit (Enfants de 13 à 17 ans – Étudiants – Plus de 65 ans)

À ne pas manquer :

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?