Photographier la rue, laisser tomber les préjugés

Exposition Lauréats Prix Caritas Photo Sociale - Victorine Alisse et J.S. Saia - Galerie Château d'Eau de Toulouse
Exposition Lauréats Prix Caritas Photo Sociale - Victorine Alisse et J.S. Saia - Galerie Château d'Eau de Toulouse

La Galerie du Château d’Eau accueille jusqu’au 23 février les Lauréats du Prix Caritas Photo Sociale. Son objectif : mettre en valeur le travail des photographes qui donnent une certaine visibilité à la pauvreté, à la précarité et à l’exclusion en France. 

Pour ce troisième rendez-vous culture, on retourne au Château d’Eau de Toulouse pour découvrir le travail de Victorine Alisse et J.S. Saia, Lauréats 2021 du Prix Caritas Photo Sociale. Co-auteurs, les deux artistes ont signés ensemble une série de photos intitulée « Au grand air ». Camille Arola, médiatrice culturelle et étudiante en Histoire de l’Art, nous en dit plus sur leur rencontre. « Victorine est photographe. Elle rencontre J.S. à l’association « La Cloche » qui agit pour essayer de changer le regard des personnes qui vivent dans la rue. Un projet est alors né. Victorine à commencé à accompagner J.S dans ses lieux de vies : le parc de Bercy à Paris où il est arrivé en 2015 puis au bois de Vincennes où il vit actuellement. » 

Zoom : Arrêter les clichés de la rue 

Une relation sincère débute entre Victorine Alisse et J.S. Saia. Mais comment rendre compte d’une réalité qui n’est pas la sienne ? Ils décident alors de collaborer. J.S. impose deux contraintes : ils devront premièrement se partager l’appareil photo et tout faire pour ne pas prendre de photos « clichées » du monde de la rue. Les photographies laissent alors place à une nature omniprésente qui reflète une certaine forme de douceur. Mais chaque cliché est accompagné d’écrits, comme une légende venant donner une information primordiale à la compression de ces derniers. 

Le décryptage par Camille Arola

Camille Arola est médiatrice culturelle et étudiante en Histoire de l’Art, elle nous aide cette semaine à analyser les oeuvres dans notre rendez vous culture !
« À l’aide de ce projet, J.S. a voulu exprimer sa colère. Il veut rompre, à l’aide de cette série de photographies, les préjugés sur un mode de vie méprisé, considéré comme marginal : celui de la rue.  « Au grand air » prend la forme d’une discussion, faisant découvrir une facette poétique de ce mode de vie qui n’empêche pas la solitude et l’isolement.  

Les infos pratiques :

  • À découvrir jusqu’au 23 janvier au Château d’Eau, Galerie 2
  • Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 19h
  • Accès : Métro ligne A – station Esquirol ou Saint-Cyprien-République Bus : navette centre ville, arrêt Cours-Dillon. 
  • Prix étudiant 2.50€ 

À ne pas manquer !

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?