Capturer l’intime distance

galerie de photos
Exposition "Une intime distance" de Nicholas Nixon - Château d'Eau de Toulouse - ©Vincent Pellegrino

Pour ce premier rendez-vous culture, Le 24 heures vous emmène à la découverte du photographe Nicholas Nixon. Une première exposition en France pour cette figure emblématique de la photographie documentaire américaine.

Vous avez jusqu’au 16 janvier pour découvrir la première exposition majeure en France de Nicholas Nixon, à la galerie du Château d’Eau. Une exposition qui rassemble ses œuvres les plus emblématiques, dont la magistrale série de photographies « Brown Sister« . Après avoir exposé au MoMa de New York à trois reprises, puis dans les plus prestigieux musées américains ainsi que dans les institutions européennes telles que Bruxelles, Madrid ou encore Hanovre, Nicholas Nixon accroche ses photographies au Château d’Eau de Toulouse. 
Né en 1987 à Détroit, dans le Michigan, il est considéré comme une référence absolue de la photographie documentaire. « Il capture le monde dans lequel il vit, ce qui lui permet d’assouvir sa curiosité« , analyse Camille Arola, médiatrice culturelle à Toulouse. Sa famille, la ville, les malades du Sida qu’il a été l’un des premiers à photographier, les nus, ou bien les détails de la nature comme les arbres pour lesquels il se passionne dans la période récente, les nouveaux-nés ou les personnes âgées en fin de vie, des autoportraits, seul ou avec son épouse Bebe, tout est prétexte à explorer les possibilités de la photographie dans sa relation au réel.

Le zoom : « Brown Sister »

C’est le nom d’une série de photographies pour laquelle Nicholas Nixon est connu à travers le monde. En 1975, il réalise une première photographie de sa femme Bebe Brown et de ses trois soeurs, Heather, Mimi et Laurie. Satisfait du résultat, les quatre femmes se réunissent chaque année pour capturer le même cliché sur un négatif de film noir et blanc. C’est ainsi qu’a débuté un projet qui va s’étaler tout au long de sa carrière. Depuis 47 ans, Nixon réalise le portrait des soeurs Brown. À chaque fois dans le même ordre, de gauche à droite, Heather, Mimi, Bebe et Laurie dans une posture élégante, avec le regard toujours dirigé vers la caméra. Cette série permet à celui qui l’observe de suivre l’évolution des liens entre ces femmes, les changements de mode, et leur vieillissement.

Le décryptage par Camille Arola

Camille Arola est médiatrice culturelle et étudiante en Histoire de l’Art, elle nous aide cette semaine à analyser les oeuvres dans notre rendez vous culture !
« Le close-up » : adopté dans les années 70, Nicholas Nixon utilise cette technique de cadrage qui signifie « de très près« . Cela consiste à cadrer un plan de façon très rapprochée. En utilisant ce cadrage, il isole une partie du corps humain ou d’un objet. Il nous oblige donc à rentrer dans une sorte de promiscuité, d’intimité en nous révélant chaque trait, chaque défaut du sujet

Les infos pratiques :

  • À découvrir jusqu’au 16 janvier au Château d’Eau
  • Dévernissage dimanche 16 janvier à 15 h, visite théâtralisée de l’exposition
  • Ouvert du mardi au dimanche de 13h à 19h
  • Accès : Métro ligne A – station Esquirol ou Saint-Cyprien-République Bus : navette centre ville, arrêt Cours-Dillon. 
  • Prix étudiant 2.50€ 

À découvrir aussi :

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?