Handball : carton plein pour les Bleus

Vincent Gérard a fait un gros match contre la Serbie.
3e match et 3e victoire pour l’Equipe de France de handball dans cet Euro, notamment grâce à un grand Vincent Gérard. © dronepicr/Flickr

3e match et 3e victoire pour l’Equipe de France de handball dans cet Euro. Des Bleus à deux visages qui ont facilement disposé de la Serbie (29-25) avant d’aborder avec le plein de confiance le tour principal.

Une première mi-temps de rêve et une seconde avec le frein à main. C’est comme ça qu’on pourrait résumer le 3e match de l’Equipe de France de ce championnat d’Europe. Après la bataille contre la Croatie jeudi et la balade contre l’Ukraine samedi, c’était la Serbie qui se présentait face aux hommes de Guillaume Gille. Une bête noire pour la France. La Serbie avait en effet terminé devant la France lors des qualifications, avec une victoire et un match nul contre les champions olympiques.

De plus, les Serbes ont une certaine connaissance de l’Equipe de France et de ces joueurs. L’entraîneur espagnol des Orlovi, Toni Gerona, entraîne le club de Chartres le reste de l’année. La Serbie compte aussi dans ses rangs plusieurs joueurs du championnat de France, avec le Chartrain Vanja Ilic, le Toulousain Uros Borzas et surtout le Nantais Dragan Pechmalbec, franco-serbe, ancien joueur des Bleus qui a décidé d’embrasser ses origines en janvier dernier et d’enfiler le maillot rouge serbe.

Les yeux tournés vers la suite

Les Bleus sont rentrés dans le match de la meilleure des manières. Appliqués en attaque dans le sillage d’un Kentin Mahé en lévitation, ils ont totalement dominé défensivement, principalement grâce à un bloc central Konan-Fabregas qui a soutenu un Vincent Gérard intenable. Le jeu est fluide, le ballon circule bien, et l’Equipe de France vire en tête à la pause (16-7).

L’écart étant fait, Guillaume Gille a pu faire tourner en deuxième période, afin d’impliquer tout son effectif en vue des échéances à venir. Si certains, comme Aymeric Minne, ont profité de ce temps de jeu pour se montrer, d’autres ont déçu, notamment Melvyn Richardson, en grandes difficultés depuis le début de la compétition. Finalement, les Bleus s’imposent de seulement 4 buts, après un bon mais tardif retour des Serbes.

Les Bleus débarquent donc au tour principal avec le plein de points en compagnie de la Croatie. Pour rappel, dans cette formule du championnat d’Europe, les points acquis au premier tour contre les équipes qualifiées sont gardés, d’où l’importance capitale de la victoire initiale face aux Croates. Les Français retrouveront le Danemark, le Monténégro et les deux qualifiés du groupe B qui se termine aujourd’hui (deux équipes entre l’Islande, les Pays-Bas et la Hongrie). Prochain match jeudi, contre le deuxième de ce même groupe.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?