Handball : Les Bleus s’imposent contre la Croatie

Dika Mem
Dika Mem a brillé dans la victoire française. © dronepicr/Flickr

Ce jeudi, l’Equipe de France de handball ouvrait son championnat d’Europe contre leur rival historique, la Croatie. Mission accomplie pour les hommes de Guillaume Gille (27-22), dans un match âpre et sous tension.

Quoi de mieux que de débuter une grande compétition par une victoire ? Les Bleus avaient à cœur de lancer de la meilleure des manières leur Euro contre une Croatie diminuée et en plein renouvellement. Certes, il manque également à la France de nombreux joueurs, mais le vivier tricolore est tellement dense que les absences de cadres comme Luka Karabatic et Nedim Remili sont remplacées par des joueurs de haut niveau. Difficile de lutter côté croate quand on sait qu’il leur manquait sur cette première rencontre les deux leaders de leur équipe, Luka Cindric et Domagoj Duvnjak, tous deux touché par le coronavirus.

L’entame française est parfaite. Sous l’impulsion de Dika Mem, les Bleus posent les bases d’une victoire avec un 7-2 d’entrée. Mais l’attaque tricolore se grippe, et la Croatie revient dans le match petit à petit. Les premières rotations ne permettent pas à la France de reprendre sa marche en avant et le public croate, venu en nombre à Szeged, dans la proche Hongrie, se réveille pour pousser ses joueurs. A la pause, la France mène de deux petits buts, 13-11.

Les Croates perdent leurs nerfs

L’Equipe de France revient avec de bien meilleures intentions, avec toujours Mem en chef d’orchestre. La Croatie reste au contact, mais ne parvient pas à recoller au score, principalement à cause d’un Vincent Gérard en feu dans ses cages. A la 47e minute de jeu, alors qu’il n’y a que deux buts d’écart, les arbitres tchèques décident d’exclure l’arrière Zvonimir Srna pour une faute sur Dika Mem. Colère dans le camp croate. L’entraîneur, Hrvoje Horvat, très mécontent de la décision arbitrale, est à son tour sanctionné, causant à ses joueurs une double infériorité numérique. 12 secondes plus tard, David Mandic, l’ailier gauche des Kauboji, sort les deux bras en avant dans le visage d’un Kentin Mahé pourtant pas en situation de danger. Après un coup d’œil rapide au ralenti, les arbitres n’hésitent pas : carton rouge direct. Le tournant du match.

En moins de 15 secondes, la Croatie s’est retrouvée en triple infériorité. Le bruyant public croate n’est pas d’accord, et le fait savoir en balançant des canettes de bière, des bouteilles et des briquets sur le parquet. Heureusement, la situation est vite maîtrisée et le match va à son terme, avec au final une victoire de 5 longueurs pour la bande à Gille (27-22).

Si la prestation d’ensemble est convaincante, il reste encore du travail aux Bleus pour espérer décrocher pourquoi pas un nouveau titre de champions d’Europe. Prochain rendez-vous samedi à 18h contre l’Ukraine.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?