Pendant plusieurs semaines, le rond-point de Lespinasse a été l’un des bastions des Gilets jaunes toulousains. Mais depuis quelques jours, c’est un autre lieu qui a été réquisitionné, le rond-point de l’avenue des Etats-Unis, au nord-est de Toulouse.

Nouveau rond-point, nouvel objectif. Depuis quelques jours, une petite dizaine de Gilets jaunes toulousains occupent un nouveau rond-point, avenue des Etats-Unis, au nord-est de Toulouse. Un lieu qui n’avait pas encore été concerné par la mobilisation des Gilets jaunes.

Gagner en visibilité

Selon l’un des Gilets jaunes sur place, ce rond-point n’a pas été choisi au hasard. C’est en effet un lieu de passage très fréquenté du nord-est de Toulouse. À proximité des zones industrielles de Fondeyre et Sesquières, les automobilistes et les routiers sont nombreux à passer par ce rond-point situé à l’entrée de l’avenue des Etats-Unis.

Le rond-point de l’avenue des Etats-Unis est un lieu de passage très fréquenté du nord-est de l’agglomération toulousaine. / Crédits : S.H

« Ce qu’on veut, c’est gagner en visibilité, et ici, c’est l’endroit idéal. » En quelques minutes, des dizaines de camions et autant de voitures passent, klaxonnent, et s’arrêtent parfois. Et c’est ce que recherchent les Gilets jaunes présents : « ce qu’on veut, c’est discuter avec les gens et voir comment on va pouvoir avancer. C’est en instruisant les gens qu’on pourra sortir de la crise.« 

>> À LIRE AUSSI : Peut-on encore manifester en France, sans danger, ni violence ?

Un endroit stratégique

Au-delà de la visibilité, le rond-point a aussi été choisi pour sa position. « On n’est pas loin des péages de Lespinasse et de Saint-Jory. On est aussi proche d’Eurocentre, qui est un grand centre routier. Donc de manière générale, on est bien placés pour organiser des actions ponctuelles dans des lieux stratégiques », explique un Gilet jaune.

Pour durer, les Gilets jaunes fonctionnent comme sur les autres ronds-points, comme le rappelle Jean-Michel, ancien référent du barrage de Lespinasse : « Chacun amène quelque chose quand il arrive sur le rond-point, et on reçoit aussi pas mal de dons des automobilistes. » Et en plus de leurs apports personnels, les Gilets jaunes lancent également des appels sur les réseaux sociaux.

Avec plus de 10 000 manifestants à Toulouse le week-end dernier, la ville rose est en passe de devenir l’un des symboles de la mobilisation des Gilets jaunes. Un regain de mobilisation, qui pourrait influer sur la reprise de ronds-points dans la région.