Netflix vs Fortnite, le combat à coups de milliards

Netflix vs Fortnite, le combat à coups de milliards

Logo de la plateforme Netflix / Crédits : Flickr
Logo de la plateforme Netflix / Crédits : Flickr

Netflix vient de dévoiler ses résultats trimestriels. Avec grande surprise, le service affirme plus craindre la popularité de Fortnite que l’arrivée de Disney +. Netflix estime être pour l’instant battu par le succès du jeu en ligne. Explications. 

Dans son communiqué, Netflix confie que ses rivaux Fortnite et YouTube sont à craindre dès lors qu’il s’agit de temps d’écran. Netflix s’est brièvement attardé sur sa présence globale sur les écrans, ce qui inclut la télévision mais aussi les appareils mobiles utilisés pour se divertir (visionnage de séries, jeux vidéo, etc). 

« On est plus en concurrence avec Fortnite qu’avec HBO »

On pourrait croire que HBO, puissante chaîne qui possède Game of Thrones, est le pire ennemi de Netflix. Mais d’après un rapport financier du géant de la SVoD (subscription video on demand), ce n’est pas le cas. La plateforme explique : « Nous sommes plus présents sur les écrans des consommateurs, que ce soit sur mobile et sur les télévisions, en marge d’une grande partie de nos concurrents. Nous sommes surtout en concurrence avec Fortnite (contre qui nous perdons) plutôt qu’avec HBO. » 

Netflix représente 10% du temps d’écran aux États-Unis, un chiffre qui fluctue en raison de sa fragilité vis-à-vis des autres plateformes. Fortnite compte 200 millions de joueurs mais ne visent pas tout à fait le même public. Toujours est-il qu’ils se partagent une frange de la population, notamment les jeunes. Et quand ces derniers jouent à Fortnite, ils n’ont pas le temps de regarder une série ou un film sur Netflix.

>> À lire aussi : Partager son mot de passe Netflix, et si ça devenait impossible ?

Ceci est d’autant plus vrai que Fortnite, comme le service de streaming, est jouable sur plusieurs supports, dont les smartphones. Et le fait qu’il s’agisse du jeu le plus joué du moment, n’arrange pas les affaires pas Netflix. C’est ce qui accroit la cannibalisation (vente d’un produit qui se fait au détriment d’un autre produit de la même entreprise).

À cela, Netflix affirme avoir comptabilisé 139 concurrents aux quatre coins du monde. De même, la plateforme explique que son service a connu un énorme pic de visites lors de la panne de YouTube d’il y a quelques mois. Il révèle aussi que 80 millions de comptes ont regardé Bird Box, un film au cœur de nombreuses polémiques. 

Disney +, une arrivée qui ne fait pas peur

Néanmoins, Netflix ne semble pas s’inquiéter de l’arrivée prochaine de Disney. Pourtant, le service Disney + aura des arguments à faire valoir, comme un large catalogue de films issus des studios Disney et de la Fox. À cela s’ajoute de nouveaux contenus qui s’appuieront sur des licences populaires. Des séries phares comme Star Wars et Marvel sont par exemple prévues pour le service. Dernier argument de poids de Disney : le prix du service qui sera beaucoup moins cher que celui de Netflix.

Aujourd’hui, la popularité de Fortnite, et l’addiction qui va avec pour certains, contamine d’autres sphères.  Il faut dire que la Battle Royale a fait un véritable carton l’an dernier et s’est logiquement imposé comme l’un des divertissements les plus chronophages, au détriment de Netflix qui semble cibler la même clientèle. Fortnite est plus que jamais « le produit culturel à abattre » en 2019.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?