Inondations dans les Pyrénées : Saint-Béat à nouveau touché, une trentaine de personnes évacuées

Inondations dans les Pyrénées : Saint-Béat à nouveau touché, une trentaine de personnes évacuées

La Garonne sort de son lit
Grandement sinistré en 2013, le village des Saint-Béat dans les Pyrénées, a à nouveau été touché par les inondations d’hier, lundi 10 janvier. Une trentaine de personnes ont été évacuées. Ce matin, alors que la Garonne retrouve son lit, le grand nettoyage commence. ©Angélique Passebosc

Grandement sinistré en 2013, le village des Saint-Béat dans les Pyrénées, a à nouveau été touché par les inondations d’hier, lundi 10 janvier. Une trentaine de personnes ont été évacuées. Ce matin, alors que la Garonne retrouve son lit, le grand nettoyage commence.

La nuit a été courte pour de nombreux habitants de Saint-Béat et de ses alentours. Dans cette vallée pyrénéenne, entre Saint-Gaudens et l’Espagne, la Garonne a une nouvelle fois causé des dégâts. Lundi 10 janvier, dans la matinée, les unités de la gendarmerie commingeoise avaient commencé les évacuations sur la commune alors que l’eau s’infiltrait dans les rues, en témoigne cette vidéo amateure.

La montée des eaux à Saint-Béat ©Ken Fages

Les eaux sont montées sur l’ensemble de la journée et une partie de la nuit, suite à l’épisode météorologique exceptionnel du weekend. Obligeant beaucoup d’habitants à se barricader dans l’urgence et, dans le pire des cas, à évacuer.

« Heureusement, il n’y a aucune victime »

Aujourd’hui, l’eau est redescendue, la Garonne a retrouvé son lit. Les inondations sont beaucoup moins importantes qu’en 2013. Il y a quand même des dégâts sur la commune de Melles. Nous avons évacué deux riverains en raison d’une coulée de boue qui est toujours sous surveillance. Au total, c’est une trentaine de personnes qui ont été évacuées sur les communes de Saint-Béat, Arlos et Melles. Heureusement il n’y a aucune victime”, explique le capitaine Bordinaro de la gendarmerie de Saint-Gaudens.

Dans la nuit, il y avait jusqu’à 40cm d’eau et de boue dans les maisons, d’après les forces de l’ordre. “Il y a beaucoup de boue. La nationale 125 est fermée. Le grand nettoyage commence et il y a du travail”, ajoute l’officier. Au total, ce sont 25 gendarmes et une quinzaine de pompiers qui sont mobilisés pour assurer la sécurité sur place.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?