Où en est la 3 ème ligne de métro à Toulouse ?

Où en est la 3 ème ligne de métro à Toulouse ?

La 3 ème ligne de métro, répoussée de nouveau pour 2028 - Crédit Guillaume Pannetier 2021
La 3 ème ligne de métro, répoussée de nouveau pour 2028 - Crédit Guillaume Pannetier 2021

Promesse de campagne de Jean-Luc Moudenc aux dernières élections, la troisème ligne de métro est un projet qui suscite depuis des années de nombreux débats. Entre retards, financement de l’Etat et annulation du PDU, retour sur l’état actuel du projet.

Mise à jour 18h50 : Tisséo annonce faire appel du jugement du Tribunal administratif de Toulouse, annulant le plan de déplacements urbain (PDU).

La troisième ligne de métro devrait s’étendre de Colomiers à Labège, sur une trentaine de kilomètres. Un projet qui coûterait 2,7 milliards d’euros selon la municipalité et que Jean Luc Moudenc avait défendu bec et ongle aux municipales de 2020. Mais aujourd’hui, le projet est à nouveau repoussé et doit faire face à une crise sanitaire qui s’éternise.

Des retards en série

En 2014 déjà, Jean-Luc Moudenc avançait le projet de la troisième ligne pour 2024 avant un premier report d’un an. Le mois dernier, à nouveau, Jean-Luc Moudenc annonce la mise en place de la troisième ligne pour 2028. Des décalages déjà dénoncés par les opposants du maire qui, lors des dernières élections, estimaient le calendrier intenable. C’était le cas de Pierre Cohen, ancien maire de Toulouse, qui prédisait que la troisième ligne de métro ne verra jamais le jour avant 2028-2030”. De son côté, la mairie évoque des complications liées à la crise sanitaire qui auraient impacté les finances de Tisséo Collectivités.

200 millions de l’Etat ?

Selon des informations publiées par la Dépêche du Midi, l’Etat pourrait participer au projet à hauteur de 200 millions d’euros. Selon le journal, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebarri, aurait dû faire le déplacement et l’annoncer ce jeudi, avant d’annuler. Un financement qui correspondrait à la volonté de l’Etat de soutenir les projets de mobilités ainsi que les collectivités territoriales. En septembre dernier, le ministre confirmait le souhait du gouvernement de participer au financement du projet dans le cadre du plan de relance.

Le PDU annulé par la justice

Le vendredi 22 janvier, le tribunal administratif de Toulouse a annulé le Plan de déplacement urbain. La décision fait suite à un recours déposé par l’association “2 pieds 2 roues”, qui reprochait à Tisséo de ne pas se concentrer davantage sur les voies cyclables et la baisse des émissions carbones. Mais le PDU concerne également d’autres projets comme le téléphérique ainsi que la 3 ème ligne de métro. Mais selon le maire, ce dernier a été reconnu comme étant “d’utilité publique” et ne devrait pas être impacté par cette décision. Néanmoins, avant l’annonce de la décision du tribunal, Jean Luc Moudenc regrettait une possible « régression irrémédiable« .

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?