« Chèques psy », tabac, péages… Tout ce qui va changer le 1er février

« Chèques psy », tabac, péages… Tout ce qui va changer le 1er février

Le prix des péages en région toulousaine vont changer, comme d'autres règles ce 1er février 2021.
Le prix des péages en région toulousaine vont changer, comme d'autres règles ce 1er février 2021. Crédit : Capture d'écran Twitter

Changement dans les règles du chômage partiel, hausse des prix du tabac et des péages… De nombreux changements sont mis en place à compter de ce 1er février. Petit tour d’horizon.

Le budget des fumeurs encore à la hausse

Le budget pour les fumeurs va devenir de plus en plus important, avec une nouvelle hausse des prix. D’après les douanes, plusieurs marques vont augmenter les prix de quelques centimes, comme Camel et News Fortuna. Au contraire de Lucky Strike, qui devrait baisser elle de quelques centimes.

Les péages des autoroutes de nouveau à la hausse

Tous les ans début février, les tarifs sur les autoroutes de France évoluent. Cette année, les prix vont augmenter, à hauteur de 0,3 à 0,65 % selon les sociétés d’autoroutes. Certains péages de la région toulousaine ne dérogent pas à la règle et sont en augmentation.

Les tickets-resto 2020 toujours valides

En raison de la crise sanitaire actuelle dans l’hexagone, mais aussi de la fermeture des restaurants, la date de validité des « tickets-resto » changent. Désormais, ils seront valables jusqu’à septembre 2021, au lieu de février habituellement. En revanche, le plafond de ces tickets reste doublé à 38 euros.

Entrer en vigueur des « chèques psy »

Le 21 janvier dernier, Emmanuel Macron avait annoncé des nouveautés pour les étudiants et notamment de la mise en place d’un « chèque psy ». À compter de ce lundi, les jeunes pourront en bénéficier pour consulter un psychologue, un psychothérapeute ou un psychiatre. Ces étudiants, profondément touchés par la crise du Covid-19, auront désormais cette possibilité d’aide.

Changement pour le chômage partiel

Pour les entreprises fermées administrativement, les salariés vont percevoir une indemnité de salaire à hauteur de 84 % du salaire net. Cette règle est désormais prolongée jusqu’au 30 juin 2021. Pour les entreprises les plus touchées par la crise sanitaire, la même règle s’applique, mais cette fois, l’indemnisation de salaire ne fonctionnera que jusqu’au 31 mars 2021. Tout peut changer d’ici 2 mois. En revanche, c’est pour les autres entreprises que les règles changent beaucoup. L’indemnisation de salaire se fera désormais à hauteur de 72% du salaire net pour chaque salarié.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?