Les discussions continuent. La Commission européenne a finalement accepté hier de réouvrir les discussions avec la Première ministre britannique Theresa May et son gouvernement afin de sortir de l’impasse sur le Brexit.

La semaine dernière, la Commission européenne avait annoncé ne pas vouloir prolonger les discussions avec le gouvernement britannique sur le Brexit. Pourtant hier, il semblerait qu’elle soit revenue sur cette décision. En revanche, il n’est en aucun cas question d’une réouverture des négociations.

La question du Brexit, qui était vraisemblablement en gel depuis maintenant des mois, pourrait enfin se décanter. Suite à leur rencontre survenue jeudi, Theresa May et Jean-Claude Juncker, le président de la Commission européenne, ont tous deux publiés un bref communiqué commun résumant leurs échanges. Il est clair et net que chacun campe fermement sur ses positions.

À LIRE AUSSI >> Brexit : Theresa May a Bruxelles pour sortir de l’impasse

Alors que la Première ministre britannique a exposé plusieurs options visant à trouver un compromis avec les demandes des députés britanniques, le président de la Commission européenne a répété qu’il « n’était pas question de modifier l’accord de retrait« . En revanche, il a affirmé qu’il était possible de revenir sur le document accompagnant l’accord de retrait afin de fonder une relation future entre le Royaume-Uni et l’UE plus « ambitieuse sur le fond ».

À LIRE AUSSI >> Brexit : les expatriés anglais de Toulouse s’expriment

Les deux dirigeants restent cependant convaincus que leurs équipes mèneront des pourparlers afin de tenter de dégager une solution qui réunirait les requêtes du Parlement britannique et les lignes édictées par le Conseil européen.

Selon leur communiqué commun, la Theresa May et Jean-Claude Juncker se rencontreront à nouveau avant la fin février.

À LIRE AUSSI >> Airbus inquiet à propos du Brexit