Depuis deux jours, c’est le nouveau scandale qui secoue le monde de l’agro-alimentaire. Près de 2,7 tonnes de viande avariée auraient été écoulées depuis un abattoir polonais, dont 795kg en France. Mais ce matin, le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume a annoncé que l’intégralité de la viande frauduleuse avait été identifiée.

Toute la viande avariée écoulée en France aurait donc été identifiée. C’est en tout cas ce qu’affirme aujourd’hui le ministre de l’Agriculture Didier Guillaume sur son compte Twitter.

Une viande écoulée sans contrôle vétérinaire

La viande avariée provient en fait d’un abattoir polonais, d’après le ministère de l’Agriculture, qui détaille que celle-ci n’avait pas fait l’objet de contrôle officiel par un vétérinaire avant d’être écoulée.

>> À LIRE AUSSI : Viande avariée polonaise : 800 kilos retrouvés en France

Depuis l’éclatement du scandale, l’intégralité de la viande a pu être identifiée. Parmi les 795kg de viande avariée vendues en France, 500kg de viande avaient d’emblée été détruits dès l’alerte émise par la Commission européenne. Mais près de 150kg avaient tout de même été vendus au consommateur, notamment dans des boucheries.

Tout danger écarté à la cuisson

Les bouchers concernés par cette viande avariée ont d’ailleurs mis en place des affichettes pour informer leurs clients et procéder à un rappel de produit selon Didier Guillaume.

Le ministère de l’Agriculture tient d’ailleurs à rappeler que la viande est frauduleuse puisqu’elle n’a pas subi de contrôle vétérinaire. Pour autant « aucun élément ne permet à ce stade d’identifier un risque pour le consommateur. Le risque bactérien est écarté par la cuisson« , précise le ministère sur son site internet.