Pour l’acte XII des Gilets jaunes, prévu samedi 2 février, des gilets jaunes toulousains ont officiellement déposé une déclaration de manifestation. Une grande première ! Le but de la manoeuvre : apaiser les tensions et limiter le risque de violences. 

D’après les informations de nos confrères de 20minutes, cette initiative aurait été prise par Raphaël, commercial de profession, ainsi que Raymond et Jean-Michel, deux retraités. Les trois protagonistes se disent « actifs dans le mouvement depuis le début et pacifistes ». 

« Nous voulons retrouver l’esprit de fraternité du 17 novembre et rassurer les gens qui n’osent plus venir manifester parce qu’ils ont peur (…). La déclaration va permettre de mieux sécuriser le parcours et d’éviter, nous l’espérons de nouveaux dégâts et blessés », a expliqué Raphaël, dans une interview avec 20minutes. 

Toulouse : la Ville rose devenue jaune ?

Ce geste d’apaisement semble arriver au moment ou la situation devient catastrophique. En effet, Toulouse, comme beaucoup d’autres villes, souffrent de l’impact économique, sécuritaire et moral du mouvement des Gilets jaunes. 

Les commerçants du centre-ville, en première ligne, sont extrêmement affectés. Certains d’entre-eux souffrent d’une perte de chiffre d’affaires jusqu’à 70 %. Ils ont d’ailleurs exprimé leur ras-le-bol, avant l’acte X, en placardant des panneaux « À vendre, commerces en danger » sur leurs vitrines.

À noter que Toulouse est la Ville la plus mobilisée de France en terme d’affluence (plus de 10 000 manifestants pour l’acte X) , et aussi l’une des plus touchées par le vandalisme et la violence.