Alors qu’ils étaient pour l’instant vus comme les grands absents du grand débat national, des jeunes de l’association Unis Cité ont eu la surprise de voir le Premier ministre s’inviter à leur réunion ce midi.

Jusqu’à maintenant, les jeunes n’étaient pas les plus visibles du grand débat national. Le Premier ministre Édouard Philippe avait d’ailleurs déclaré il y a quelques jours : « j’ai l’impression que la jeunesse, c’est un angle mort du grand débat. (…) Ce serait terrible si un grand débat national ne prenait pas en compte ce que disent ceux qui ont entre 16 et 30 ans. »

>> À LIRE AUSSI : Toulouse : comment participer au grand débat national ?

Pourtant, quelques réunions avaient déjà été organisées, mais entre jeunes. Certaines réunions auxquelles avait d’ailleurs assisté le benjamin du gouvernement, Gabriel Attal, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse.

Une visite surprise

Mais ce midi, Édouard Philippe et Gabriel Attal ont fait une apparition surprise dans une réunion organisée par l’association Unis-Cité. La réunion, qui se tient à Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne, est composée de jeunes en service civique. Des jeunes reconnaissables avec leurs tenues orange.

Des jeunes qui ont eu l’air d’apprécier la présence surprise du Premier ministre, tout comme son « franc-parler ».

Avec ce grand débat national, le gouvernement s’affiche encore plus que jamais sur le terrain, au plus proche des Français. Une proximité que le Premier ministre avait déjà travaillé il y a quelques jours, lorsqu’il avait participé à des échanges vendredi, à Sartrouville, dans les Yvelines.

>> À LIRE AUSSI : Grand débat national : Macron au charbon dans la Drôme