Pôle emploi vient de publier les chiffres du chômage pour le dernier trimestre de 2018. Selon l’agence, le nombre de demandeurs d’emploi n’exerçant aucune activité a reculé en France métropolitaine au quatrième trimestre et sur l’ensemble de l’année dernière. 

Les chiffres ont été publiés par le ministère du Travail ce vendredi. Le chômage est en recul en France, lors du quatrième trimestre 2018. Le nombre de demandeurs d’emploi catégories A, B et C confondues a diminué de 0,8 %, soit 44 600 personnes en moins. Cela représente 42 000 chômeurs de moins qu’au troisième trimestre de l’année 2018. 

De juillet à septembre, Pôle emploi avait recensé sur la France entière 3,718 millions de chômeurs (catégorie A) et 5,963 millions de demandeurs d’emploi, avec ou sans activité (catégories A-B-C). Les classes d’âges pour lesquelles le chômage s’est le plus manifestement réduit sont les suivantes :

-2,8% pour les moins de 25 ans (-1,8% sur un an)

-0,8% pour ceux âgés de 25 à 49 ans (-1,0% sur un an)

En revanche, le taux de chômage progresse de 0,2% pour ceux âgés de 50 ans ou plus (+2,3% sur un an).

Seul point négatif, l’augmentation de 1,1 % du nombre de personnes en activité réduite longue (catégorie C) par rapport au trimestre précédent. Un bilan contrasté, qui tranche avec le précédent, publié fin octobre. 

Une prévision de croissance à 1,7% pour 2019

La ministre du Travail Muriel Pénicaud avait indiqué début janvier que 58 000 personnes avaient été placées en activité partielle, s’inquiétant de « la fragilisation de l’emploi » dans les petits commerces et les PME. En dépit de ces incertitudes, françaises comme mondiales (Brexit, tensions commerciales, etc), Bruno Le Maire a maintenu jeudi une prévision de croissance à 1,7% pour 2019.

Par ailleurs, pour s’attaquer au noyau dur du chômage, le gouvernement table sur l’effort massif fourni à destination de l’apprentissage et de la formation professionnelle, avec le Plan d’investissement dans les compétences (15 milliards d’euros d’ici 2022).

Pour rappel, en métropole, le nombre de chômeurs a diminué dans toutes les régions, sauf en Corse. La plus forte baisse est de 1,9% en Bretagne. En Outre-mer, les chiffres varient entre -0,9% à La Réunion et -3,3% en Guyane.