226 ans après la décapitation de Louis XVI, les royalistes défilent à Paris

Les militants d'Action Française ont défilé sur le chemin de La Chapelle Expiatoire à Paris, lieu de sépulture de Louis XVI. (Cdt/Action Française)
Les militants d'Action Française ont défilé sur le chemin de La Chapelle Expiatoire à Paris, lieu de sépulture de Louis XVI. (Cdt/Action Française)

Hier soir, les royalistes de l’Action Française commémoraient la mort de Louis XVI dans les rues de Paris et revendiquaient le retour de la monarchie.

C’était il y a 226 ans, le 21 janvier 1793, le roi Louis XVI se faisait guillotiner place de la Concorde à l’âge de 38 ans. Pour l’occasion, les militants de l’Action Française ont défilé hier soir dans les rues de Paris. « Gloire, honneur au roi Louis XVI » mais aussi « À bas la République » ont été les maîtres mots de la soirée.

En effet, les militants de l’Action Française revendiquent le retour de la monarchie en France. Deux clans, les légitimistes et les orléanistes se font face à face pour la succession du trône dans le cas où celui-ci ferait son grand retour en France. Certains soutiennent alors Henri d’Orléans, comte de Paris et duc de France, tandis que d’autres soutiennent Louis-Alphonse de Bourbon, duc d’Anjou et descendant du général Franco.

Créée en 1898, l’Action Française est l’un des mouvements politiques les plus jeunes de France. En effet, la plupart des militants sont lycéens ou étudiants, près d’un tiers d’entre eux ont moins de 25 ans. Pour eux, la monarchie est le meilleur des gouvernements et « un vieux pays tel que La France qui a été progressivement dépossédé de ses valeurs judéo-chrétiennes pourra seulement être rétablie avec le retour sur le trône du seul roi légitime Louis XX. »

En attendant, aujourd’hui, c’est d’une façon bien particulière qu’Emmanuel Macron a décidé de rendre hommage à Louis XVI, en conviant quelques 150 PDG étrangers à Versailles.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?