Alors que les enquêtes sur ses liaisons avec la Russie empoisonnent son mandat, une nouvelle accusation vient accabler Donald Trump. Le président américain aurait demandé à son ancien avocat de mentir lors d’une audition au Congrès. 

Il pourrait s’agir de la plus grande accusation à laquelle Donald Trump doit faire face. Selon Buzzfeed, un site d’information américain, le président républicain aurait volontairement demandé à son ancien avocat, Michel Cohen, de mentir lors d’une audition au Congrès, au sujet de la construction d’une Trump Tower à Moscou, pendant la campagne présidentielle. De nouvelles accusations sur les relations ambiguës que tiendrait Donald Trump avec le pays dirigé par Vladimir Poutine. Mais, si ce n’est pas la première fois que des enquêtes sur l’ingérence russe sont menées, cette accusation de parjure serait la plus grave.

« Nous ferons le nécessaire pour déterminer la vérité »

Bien évidemment, il faut désormais déterminer la véracité de cette accusation. D’autant plus que Michael Cohen avait déjà reconnu avoir menti au Congrès. En attendant, l’affaire fait déjà énormément réagir de l’autre côté de l’Atlantique, notamment chez les démocrates. « Ces informations selon lesquelles le président des Etats-Unis aurait pu pousser au parjure devant l’une de nos commissions, sont l’une des plus sérieuses à ce jour. Nous ferons le nécessaire pour déterminer la vérité. » a réagi Adam Schiff, le président démocrate de la commission du Renseignement de la Chambre des représentants. Une subordination de témoin qui pourrait, si elle se confirme, mettre Donald Trump dans l’embarras. Le futur témoignage public de Michael Cohen, le 7 février prochain, promet déjà d’être sulfureux.