L’ex-président de la Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo a obtenu une mise en liberté immédiate, par ordre de la Cour pénale internationale

En Côte d’Ivoire, c’est le soulagement pour Laurent Gbagbo : l’ex-président accusé de crimes contre l’humanité a été acquitté et libéré aujourd’hui par la Cour pénale internationale.

À cette occasion, le juge président Cuno Tarfusser a déclaré : « La Chambre fait droit aux demandes d’acquittement présentées par Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé (NDLR : ex-chef du mouvement des Jeunes patriotes et proche de Laurent Gbagbo) concernant l’ensemble des charges retenues contre eux et ordonne la mise en liberté immédiate des deux accusés ».

À noter que cette décision a finalement été suspendue jusqu’à demain, afin de laisser le temps au procureur de faire appel, s’il le souhaite. La prochaine et donc logiquement la dernière audience se tiendra demain à 10h (heure locale). 

Retour sur son arrestation

Rappelons que l’ex-président de la Côte d’Ivoire avait été arrêté le 11 avril 2011, alors qu’il était à la tête de la Côte d’Ivoire depuis 2000. 

C’était il y a plus de 7 ans, il était accusé de crime contre l’humanité, notamment de meurtres, persécutions, viols…  Des violences postélectorales (après la défaite de Laurent Gbagbo face à Alassane Ouattara), qui auraient causé la mort d’environ 3000 personnes en quelques mois, dans les années 2010 et 2011.  

Lire aussi : Première échéance judiciaire pour Carlos Ghosn