Depuis début décembre, le Quai des savoirs propose aux Toulousains une nouvelle exposition sur la lumière, sous une forme un peu spéciale, celle d’un escape game.

Une heure pour résoudre des énigmes permettant de sortir de la cité Luminopolis. Voici le pitch de la nouvelle exposition un peu particulière du Quai des savoirs portant sur la lumière. « Ici les visiteurs devront faire face à des énigmes« , explique Lucas Leglaye, membre de planète science Occitanie, qui a aidé à la réalisation de cet escape game. Dès que l’on rentre dans les 600m² de l’exposition, il faut faire attention à tout. En plus des énigmes visibles, certaines sont cachées. « On a trois types de difficulté d’énigmes, facile, intermédiaire et compliqué.« 

Plus de 40 énigmes à résoudre

Par équipe de deux à cinq personnes, les visiteurs pourront passer d’énigmes en énigmes, dans l’espoir d’obtenir le code secret permettant de sortir de Luminopolis. « On dispose de trois parcours de difficultés différentes, explique Lucas Leglaye, médiateur de Luminopolis. Il faut 10 énigmes pour résoudre le parcours Lumineux, 14 pour le parcours Éclatant et 18 pour le parcours Flamboyant ». Mais qu’importe celui que vous choisirez, vous pourrez tester toutes les énigmes, de la plus simple à la plus compliquée. En effet, il n’y a pas de circuit défini : l’objectif est de déambuler dans l’espace et de résoudre les 10, 14 ou 18 énigmes dans le temps imparti. « Nous avons 43 énigmes différentes, ce qui permet de faire circuler les personnes sur les différentes bornes d’énigmes« 

Le médiateur explique les règles de l’escape game et distribue les plaquettes de jeu./ C.O

Avant de rentrer dans la salle de l’exposition, un médiateur explique aux participants les règles de bases, et leur donne ensuite une plaquette, leur donnant accès aux énigmes, et aux bornes pour rentrer les mots trouvés.

Une manière ludique d’en apprendre plus sur la lumière

Une fois à l’intérieur, un grand couloir s’ouvre devant nous, donnant accès à quatre espaces différents, chacun sur un thème spécifique : Qu’est-ce que la lumière ? ; Qu’est-ce que la lumière me fait ? ; La lumière nous permet-elle d’être vivant ? ; Comment la lumière nous rassemble-t-elle ?.

Une des 43 énigmes propose d’observer l’effet de la photosynthèse sur la flore./ C.O

Chaque énigme prend une forme différente et utilise différents procédés. Réalité Virtuelle et écrans tactiles raviront les plus jeunes. D’autres font appel à la réflexion ou encore à notre capacité visuelle. Il y en a donc pour tous les goûts. Et c’est ce qui fait le succès de cette exposition pas comme les autres. « C’est très bien, c’est mystérieux avec ces lumières bleues. On joue et on apprend des choses en même temps« , détaille Mathilda, 10 ans, venue faire cet escape game accompagné de son père et de ses frères et sœurs.
Cette exposition attire également les groupes scolaires. Francine et Christine, toutes deux professeures des écoles, sont venues en repérage. « On était un peu déstabilisées au début, détaille Christine. Puis on a fait les énigmes faciles. C’est super original, et c’est très ludique. Ça permet de travailler en groupe et de développer les compétences scientifiques de manière ludique.« 

Depuis le lancement de cette exposition, plus de 5.560 personnes sont venues tenter de percer le secret de Luminopolis.