C’est le coup d’envoi de l’Euro 2018 de Futsal. Une pratique encore peu développée en France, en comparaison d’autres grandes nations du ballon rond. Pourtant cette année, l’équipe de France de Futsal s’est qualifiée pour la compétition, une première pour une nation amateure.

Du 30 janvier au 10 février prochains, la Slovénie accueille l’Euro de Futsal. Si en France la discipline est encore peu répandue, la sélection nationale s’est pourtant qualifiée en tant que première nation amateure, une première après un long périple. En effet, les Bleus ont dû affronter sept adversaires pour décrocher leur billet pour Ljubljana, ville hôte de la compétition.

Là-bas, l’équipe de Pierre Jacky (sélectionneur de l’équipe de France depuis 2004) devra réaliser l’exploit. Pour sa première participation à la compétition, la France se retrouve dans le groupe de l’Azerbaïdjan et de l’Espagne, tenant du titre. La première confrontation pour les bleus sera contre l’équipe ibérique mardi 31 janvier, un match périlleux pour les français.

Interrogé par l’AFP, le sélectionneur des Bleus confie que l’équipe est « parties de très loin ». « Au début, nous n’avions pas de championnat donc on faisait une équipe de France avec des joueurs de foot (traditionnel), complétée avec des ‘futsaleurs’ de la Ligue du nord qui jouaient à l’époque en Belgique », se souvient-il. En 2016/2017, la FFF (Fédération Française de Futsal) recensait moins de 30 000 licenciés, un chiffre à relativiser en raison du très bon score du futsal dans le milieu scolaire. En effet, il s’agit du deuxième sport le plus pratiqué par les garçons en UNSS (Union Nationale du Sport Scolaire) avec 150 000 joueurs.

À Toulouse, un garçon, bien connu des amateurs de football, a également marqué l’esprit du futsal en France. Actuellement attaquant au FC Séville, Wissam Ben-Yedder a aussi joué en futsal dans sa jeunesse avant de rejoindre durant, six saisons, le Toulouse Football Club.

Les règles simplifiés du Futsal :

Surface de jeu

La longueur de terrain varie entre 25 mètres (38 mètres pour les matches internationaux) et 42 mètres. La largeur, quant à elle, doit être au minimum de 15 mètres (18 mètres pour les matches internationaux) et ne doit pas excéder 25 mètres.

Ballon

Il doit être en cuir ou de toute autre matière adaptée et sa circonférence doit osciller entre 62 cm et 64 cm.

Nombre de joueurs

Deux équipes composées de 4 joueurs de champ et d’un gardien de but s’affrontent. L’équipe peut compter jusqu’à sept remplaçants, dont les permutations sont illimitées durant la rencontre. Un joueur peut rentrer et sortir du terrain autant de fois qu’il le souhaite durant le match. Les remplacements peuvent être effectués à n’importe quel moment du jeu.

Temps de jeu

Deux mi-temps de 20 minutes chacune avec une pause entre les deux périodes, qui ne doit excéder les 15 minutes. Les équipes ont droit à une minute de temps mort non cumulable, dans chacune des deux périodes.

Arbitrage

Quatre arbitres sont nécessaires à l’encadrement d’une rencontre :

• l’arbitre

• le deuxième arbitre

• le troisième arbitre (assistant qui comptabilise et note les évènements du match tels que buts, fautes…)

• le chronométreur (assistant qui gère le temps, arrête et redémarre le chronomètre dès que c’est nécessaire)

Cumul de fautes

N’importe quelle faute précédant un coup de sifflet entraine un coup-franc direct ou indirect (seules les fautes directes sont cumulées). Après cinq fautes directes, chaque faute supplémentaire est sanctionnée par un jet-franc à 10 mètres. Les fautes sont remises à zéro lors de la seconde mi-temps.