• 30% 30%

La loi peut elle interdire à un enfant d’avoir un père ?

 Mr Pierre d’Ornellas, archevèque de Rennes

Crédit : Louise Nordström, France 24

Des organismes ou personnalités publiques contre la PMA

Des anonymes militent également contre l’ouverture de la PMA à toutes les femmes en France

« Oui, c’est un engrenage. Et cet engrenage mènera nécessairement à la marchandisation des gamètes […] Tout ceci a un nom, c’est l’eugénisme; tout ceci a été fait par un régime, c’est le nazisme »

Laurent Wauquiez

Lors d'un discours devant les militants de Sens Commun

La PMA, eugénisme : deux notions, un seul combat

Une partie des contestataires à l’ouverture de la PMA pour toutes les femmes militent contre le début d’un « engrenage » comme fait référence Laurent Wauquiez. Cet engrenage, selon les opposants, devrait mener à une ouverture prochaine en France de l’eugénisme, c’est à dire l’ensemble des méthodes visant à améliorer le patrimoine génétique de l’espèce humaine.

Cet eugénisme est déjà pratiquée dans certains endroits du globe comme en Californie, où les « bébés sur commande », c’est à dire les bébés dont les parents ont au préalable pu choisir certaines caractéristiques comme la couleur des yeux ou des cheveux, commence à se démocratiser.
Pour l’instant, en France, cette pratique est strictement interdite, mais l’éventualité de son ouverture, qui n’a encore jamais été posée, est déjà un grief que porte les opposants au projet de loi élargissant la PMA à toutes les femmes.

C’est que cet argument, bien qu’intellectuellement concevable, est en réalité quelque peu hors sujet. Le progressisme engendré par l’ouverture de la PMA n’implique pas de facto, une ouverture prochaine de l’eugénisme et pour l’heure, le gouvernement a fermement annoncé son souhait de ne pas modifier les lois autour de l’eugénisme.

Malgré toutes ces réticences vous souhaitez continuer le parcours ? Très bien, il est temps de se mettre en route pour l’Espagne.