Avant propos

Que l’aventure commence

Ce webdocumentaire, ou plutôt, cette aventure informative et interactive vous propulsera dans la peau d’une personne étrangère, livré à elle-même, dans une France où la menace de l’OQTF plane au-dessus de votre tête.

Au cours de votre navigation, vous évoluerez, et par vos choix, influencerez votre destin. Celui-ci peut mener vers votre intégration ou vers votre renvoi, alors soyez prudent. Chaque choix est significatif et témoigne de réelles étapes par lesquelles certains étrangers doivent passer pour s’intégrer en France.

« Cette aventure n’est qu’un exemple de situation et n’est en aucun cas représentatif de toutes les situations, ni de la complexité ni de la difficulté que vivent certaines personnes de nos jours. Il s’agit d’un échantillon, sorte de vitrine, présentant dans les grandes lignes et, aux travers de sources professionnelles qualifiés, un exemple de parcours typique. Merci de ne pas considérer ce webdocumentaire comme source de conflit mais plutôt comme éclairage sur une situation précise »

Chaque choix vous permettra de découvrir une nouvelle facette, dans l’aspect juridique ou humain d’un sujet parfois méconnu. Vous pourrez également consulter différents articles et interviews de professionnels propre à un choix.

L’objectif de cette aventure est de vous faire découvrir un monde que vous ne connaissez pas, par le moyen le plus simple, vous le faire vivre.

Bienvenue dans une partie de l’histoire qui s’écrit un peu plus chaque jour, bienvenue dans « Vivre sous la pression »

Qu’est-ce qu’une OQTF ? 

L’obligation de quitter le territoire français, (OQTF) est décrite comme la principale mesure d’éloignement en ce qui concerne les étrangers. Depuis plusieurs années maintenant, les conditions de sa déclaration et de son application n’ont cessé de se complexifier. Afin de mieux comprendre cette démarche brumeuse, voici quelques éclaircissements.

Tout d’abord, comment est-elle déclarée ? Sur le papier, l’OQTF est déclarée par le préfet, notamment en cas refus de délivrance de titre de séjour ou de séjour irrégulier en France. Elle vous oblige ainsi à quitter la France par vos propres moyens dans un délai de 30 jours ou sans délai dans des situations plus limitées. Un recours reste néanmoins possible.

 

 À savoir

Enfin, il est important de rajouter que d’autres règles peuvent s’appliquer à l’OQTF prononcée contre un étranger ressortissant d’un pays européen et les membres de sa famille vivant en France avec lui. De plus, si vous avez fait une demande d’asile, vous ne pouvez pas être éloigné avant la décision définitive sur votre demande. Toutefois, l’éloignement peut être déclaré si l’attestation de demande d’asile vous a été refusée, retirée ou n’a pas été renouvelée. Enfin, Si vous représentez une menace pour l’ordre public ou que vous faites l’objet d’un refus de délivrance ou de renouvellement de votre titre de séjour pour fraude, le départ volontaire sans délais sera réclamé.

En quelques lignes, ce n’est pas moins de 20 conditions différentes qui peuvent articuler une OQTF. Il faut également noter le pays d’origine qui peut faire évoluer ces précisions. Ainsi, comme rappelé dans la note de départ, il faut visualiser que l’OQTF n’est pas une mesure d’expulsion systématique sur les mêmes profils. Chaque décision de préfecture répond à une situation de vie unique ce qui rend d’autant plus délicate son application.