Gen M : la génération McDo

Selon une étude, 50 % des 18-35 ans vont à McDonald's au moins une fois par mois
Selon une étude, 50 % des 18-35 ans vont à McDonald's au moins une fois par mois. © Enora Le Louarn

Les Français âgés entre 18 et 35 ans mangent très fréquemment chez le géant américain du fast-food, McDonald’s. C’est en tout cas ce que démontre une étude portée par la Fondation Jean-Jaurès. La moitié de ces jeunes, dévorent même un « MacDo » au moins une fois par mois.

50 % des 18-35 ans vont à McDonald’s au moins une fois par mois. C’est ce que démontre l’étude « Génération Macdo » de Jérôme Fourquet pour la fondation Jean-Jaurès, parue le 27 janvier dernier. La France est aujourd’hui le second marché au monde pour McDonald’s, juste derrière les États-Unis. Rien que dans l’hyper-centre de Toulouse, on trouve 5 enseignes McDonald’s dans un rayon de 1 km. Alors il n’est pas très surprenant, au vu de l’explosion du nombre de restaurants ouverts depuis son arrivée en France en 1986, que McDo ait conquis le coeur de cette jeunesse qui a grandi avec.

Une génération qui a célébré des anniversaires en compagnie du clown Ronald à McDonald’s (40% des 18-35 ans). La même qui, en grandissant, passe au fast-food en rentrant de soirée, le soir (35%) ou au petit matin. Pour certains, un jeune sur cinq, c’est même un lieu de premier rendez-vous amoureux classique, une valeur sûre. Au McDonald’s d’Esquirol, à Toulouse, Sarah, 18 ans, élève en Terminale, vient de finir son menu BigMac. Elle affirme « Je vais à Mcdo au moins une fois par semaine« , puis développe : « c’est pas cher, relativement bon, puis c’est surtout pratique, il y en a partout !« . « J’y vais depuis que je suis petite, et j’en ai toujours gardé un bon souvenir« , dit-elle avant de plaisanter : « sauf pour ce clown aux cheveux rouges, il me terrifiait« .

Une question d’habitude

Une habitude de consommation établie donc dès l’enfance. Le fast-food américain McDonald’s constitue un réel cadre familier pour cette génération. « C’est un réflexe » lance Marc, lycéen qui s’apprête à rentrer au McDo place du Capitole. « Quand on décide de se retrouver avec mes potes, il y en a forcément un qui va proposer un « Mac ».« . Un rituel qui transcende aussi toutes les classes puisque la proportion de jeunes fréquentant McDonald’s au moins une fois par mois est quasiment partout la même. 52% des jeunes cadres, 55% des jeunes de professions intermédiaires et 54% des jeunes employés et ouvriers.

« J’ai un ami qui travaille là-bas entre les cours« , lance Sarah. Au-delà d’être un lieu familier, l’enseigne américaine fournit un travail, souvent un premier job, à ces jeunes. 59% des 18-35 ans connaissent plusieurs (31%) ou un proche (28%) ayant déjà travaillé chez McDo. Enfin, selon l’étude « 46% y [ voient ] également quelque chose de rassurant, comme un élément de son quotidien dont la présence dans un environnement inconnu constitue un point de repère familier. ».

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?