Le Toulouse Olympique XIII à la conquête de la Super League

Pour sa première saison au plus haut échelon du rugby à XIII européen, les Toulousains sont ambitieux.
Pour leur première saison au plus haut échelon du rugby à XIII européen, les Toulousains sont ambitieux. © Elioth Salmon

Pour leur première saison au plus haut échelon du rugby à XIII européen, les Toulousains sont ambitieux. Sans oublier, évidemment, le chemin parcouru pour en arriver là.

Samedi, à 20 heures, le Toulouse Olympique XIII reçoit les Huddersfield Giants pour le compte de la première journée de la Super League. Cette rencontre va marquer les débuts du TO dans l’élite du rugby à XIII, après leur montée en octobre dernier. Ce lundi, les joueurs de Sylvain Houles ont foulé la pelouse du stade Arnauné, aux Minimes, pour leur premier entraînement de cette semaine clé. L’entraîneur constate avec plaisir la motivation dont ses joueurs font preuve à l’orée de cette échéance : « L’implication à l’entraînement, ça se voit. Ils ont les yeux qui pétillent. On sent que ça va arriver. » Le capitaine, Tony Gigot, souligne, lui, le côté spécial de cette rencontre : « On sait que ça va être un match historique pour le club et l’équipe. On découvre une nouvelle compétition. On s’est bien préparé, on espère faire un bon début de championnat. »

Nouveau venu au plus haut niveau du rugby à XIII européen, le TO est le second club français à accéder à la Super League, après les Dragons Catalans. Si les ambitions toulousaines sont grandes, Sylvain Houles est conscient du travail qui attend le club avant de se stabiliser dans l’élite : « On attend beaucoup de choses. C’est tellement important, avec tout le travail que l’on a fait avant pour y arriver. Maintenant, le challenge est encore plus relevé, puisque c’est important d’y rester, de faire en sorte que Toulouse devienne un club de Super League sur du long terme. » Un maintien est essentiel, pour ne pas redescendre immédiatement, ce qui mettrait un coup d’arrêt à un projet toulousain de longue date.

« Il faut que tout le monde pousse derrière nous »

Pour lutter pour le maintien, le TO va pouvoir compter sur l’expérimenté Tony Gigot. Le capitaine, 31 ans, est rompu aux joutes de haut niveau. 135 matchs de Super League à son compteur pour 43 essais, l’arrière apporte au groupe tout son professionnalisme. « Je peux apporter quelques conseils aux plus jeunes. On essaie de discuter un peu à l’entraînement, de donner des consignes. Mais il y a des joueurs de qualité, avec pas mal d’expérience aussi, tout le monde connaît son travail, j’essaie de les aider un peu. Il faudra se serrer les coudes, s’entraider et on fera les comptes à la fin » explique l’international français aux 17 sélections.

Le rugby à XIII va tenter de s’imposer dans une ville passionnée de XV. Pourtant, Tony Gigot l’assure, il n’y a aucune guerre entre les deux clubs qui partagent le stade Ernest-Wallon : « Je pense que ce sont deux sports assez similaires, mais qui sont différents à la fois. Tout le monde est le bienvenu, c’est bien de découvrir aussi et de voir autre chose qui se fait juste à côté. J’invite le plus de monde possible à venir. Et j’espère qu’on saura offrir du spectacle autant que nos cousins d’à côté. » Le public va être un élément essentiel de la réussite du TO, comme l’affirme Sylvain Houles : « On attend le public toulousain et de l’Occitanie, le public treiziste en nombre. Il faut que tout le monde pousse derrière nous, ça peut le petit plus qui fera la différence samedi. » La fin des restrictions de public tombe à point nommé pour le Toulouse Olympique, dans l’optique d’une saison réussie.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?