Les anti-pass se préparent à bloquer Paris

pdf diffusé sur les résaux sociaux
pdf diffusé sur les résaux sociaux

Né d’un mouvement canadien de protestation contre le pass vaccinal, un « convoi de la liberté » arrive en France. Des milliers de citoyens sont appelés à rejoindre Paris par convoi, pour bloquer la capitale.

200 000 personnes ont déjà rejoint une page Facebook dédiée à l’organisation d’un convoi visant à bloquer Paris. Le but des manifestants : contester une certaine restriction des libertés. Ces protestations commencent dès le 9 février et rejoindront la capitale le 13 février. À l’inverse du mouvement canadien où la démonstration était portée par des routiers, en France, les citoyens sont appelés à rejoindre la manifestation avec leur camion, moto ou voiture. Le « convoi de la liberté » regroupe des contestataires venant de tout milieux et de professions différentes. Un convoi au départ de Perpignan devrait faire étape à Toulouse le 9 février, selon une carte PDF diffusé sur le groupe Facebook et sur Twitter.

Anti-pass, anti-vax et gilets jaunes

Des départs de Lille, Brest ou Metz sont d’ores et déjà organisés. D’autres pays européens observent le même mouvement. Un but commun : converger à Bruxelles le 14 février. Les mesures sanitaires sont les cibles principales de ce « convoi de la liberté ». Mais plusieurs revendications rejoignent aussi celles des « gilets jaunes ». Les organisations syndicales ne participent pas à ce convoi. Selon Franceinfo, les renseignements territoriaux évoquent un « risque faible » de blocage.

Rémi Monde est à l’origine du mouvement en France. Citoyen jusqu’à présent inconnu, il est suivi par 12 000 personnes sur Facebook. Il appelait déjà depuis plusieurs mois à manifester contre le pass vaccinal et la vaccination. Dans une publication parue aujourd’hui, le fondateur écrit : « LE CONVOI » made in France est en route, Le convoi de la liberté se met en route. Ils ont eu les moutons, il faudra venir chercher les loups. Nous sommes cette MEUTE de loup que rien ebranlera. Nous prenons notre destin en main. ». La page Facebook regroupe également beaucoup de professionnels non-vaccinés, suspendus suite aux mesures sanitaires.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?