TOP 4 DES SIGNES QUI PROUVENT QUE LE TFC VA MONTER EN LIGUE 1

Le TFC va-t-il remonter en Ligue 1 ? (© Instagram Stadium de Toulouse)
Le TFC va-t-il remonter en Ligue 1 ? (© Instagram Stadium de Toulouse)

Le TFC compte bien remonter en Ligue 1 cette année. Après le barrage malheureux perdu contre Nantes l’an dernier, le club espère retrouver l’élite dès cette saison. Actuellement premier de Ligue 2, les Violets sont-ils bien partis pour y arriver ? Réponse en chiffres.

Pour cette enquête, nous nous sommes penchés sur les statistiques des dix dernières années de Ligue 2. Et plus particulièrement aux promus en Ligue 1. A partir de celles-ci, nous avons tenté de dégager des statistiques concordantes avec tous les promus. De ce fait, nous avons distingué quatre indicateurs révélateurs d’une bonne dynamique vers la promotion en Ligue 1. 

Ici, nous avons mis en avant l’écart entre le nombre de victoires et de défaites des équipes qui sont montées en Ligue 1. Le but étant de définir une envergure de victoires/défaites. Comprendre, quel est le nombre minimum de victoires requises pour aller en Ligue 1, et, par conséquent, le nombre maximum de défaites tolérables. Ainsi, sur le graphique, on constate qu'au-delà de 10 défaites dans la saison, la promotion en Ligue 1 est difficilement envisageable. De même, un club ne peut espérer une place dans l’élite s’il ne gagne pas un minimum de 17 rencontres. 

A l’heure actuelle (22 matchs joués), le TFC enregistre 11 victoires et 2 défaites. Sachant qu’il leur reste 16 matchs à disputer et statistiquement plus de 6 matchs à gagner, les hommes de Philippe Montanier ont moins d’un match sur deux à gagner pour espérer se qualifier. Ainsi, encore plus fou, le TFC pourrait même perdre la moitié de ses 16 prochains matchs et tout de même se qualifier, statistiquement.

Cette fois, nous observons la différence de buts marqués et encaissés. Une très bonne attaque peut-elle compenser une défense fébrile ? Et inversement ? 

Le TFC est actuellement à 45 buts marqués pour 19 buts encaissés. L’attaque des Violets est dans des temps de passage élevés. En effet, le club a déjà inscrit 45 buts alors qu'il lui reste 16 matchs. Or, par le passé, on a connu des promus qui cumulaient le même nombre de buts marqués, voire moins. Une attaque de feu peut-elle compenser une défense poreuse ? C’est l’interrogation qui se pose dans la tête des supporters du Tef'. Avec 21 buts encaissés à mi-saison environ, les Toulousains risquent d’afficher de mauvaises statistiques défensives.

Qui dit meilleur buteur dit-il forcément promotion ?

Ici nous avons voulu vérifier si, avoir un buteur prolifique dans son équipe est synonyme de promotion. Selon le tableau, on voit que ⅔ des promus comptaient dans leur rangs un des 3 meilleurs buteurs du championnat. Ainsi, Toulouse peut compter sur son serial buteur Rhys Healey, actuellement meilleur buteur de Ligue 2 avec 13 réalisations. Avec déjà un tel nombre de buts, dès la 22e journée, il peut viser des standards encore plus haut.

"Toulouse, Toulouse, tes supporters sont là !"

Statistique moins évidente mais tout de même révélatrice. L’affluence des supporters au stade. Le soutien émotionnel est un facteur intangible et son impact sur une équipe difficilement quantifiable, pourtant on remarque que tous les clubs promus se trouvaient dans le 1er tiers en nombre de fans au stade. Cette année, et malgré les jauges dues à la situation sanitaire, le TFC pointe à la 2eme place au classement d’affluence, avec 8710 spectateurs de moyenne. 

Statistiquement, tous les voyants sont donc au vert pour que le TFC obtienne son ticket pour la Ligue 1. Mais comme disaient Edmond et Jules de Goncourt “La statistique est la première des sciences inexactes”. La seule vérité sera celle du terrain.

Hugo MARTIN & Eliot POUDENSAN

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?