DATA : Votre entreprise respecte-t-elle l’égalité hommes-femmes en Haute-Garonne ?

data journalisme égalité homme femme

Quelles sont les entreprises haut-garonnaises les plus égalitaires selon l’Index Egapro ? Comment calcule-t-on l’égalité salariale entre les hommes et les femmes ? Votre entreprise peut-elle être sanctionnée pour rémunération différenciée ? La réponse dans cette article, en data.

D’abord destinée aux entreprises de plus de 250 salariés, l’obligation de fournir son index Egapro s’élargit à celles de 50 salariés et plus. Cet index, mis en place par le gouvernement vise à réduire l’écart de rémunération entre les hommes et les femmes à l’heure où ces dernières sont payées en moyenne 8 % de moins. Cette année, les premiers Index de ces PME ont donc été publiés. En Haute-Garonne, ces chiffres concernent  4 % des entreprises. 

L’index Ega Pro est noté sur 100 points. Il est calculé à partir de cinq indicateurs pour les entreprises de plus de 250 salariés et de quatre indicateurs pour celles de 50 à 250 salariés.

« Un point de départ pour s’améliorer »

Samuel Cette, président de la CPME (Confédération des PME) de Haute-Garonne explique le but de l’index : “Il permet à chaque entreprises de faire un point de départ pour pouvoir s’améliorer dans les années à suivre”. En effet, les entreprises ont 3 ans pour prendre des mesures correctives si leur index est inférieur à 75. Pour les entreprises qui ne publient pas leur index, c’est au niveau de l’Etat et de la justice que cela se joue. « Pour être sanctionnées, il faut que des salariés intentent une action en justice » explique Samuel Cette. De son côté, il applique « une politique de “name and shame” (pointer du doigt) pour encourager la de prise de conscience« .

Après l’étude des données récoltées, voici les trois entreprises (voir graphique ci-dessous) qui ont obtenu le meilleur Index en 2020. Sollicitées sur les mesures et stratégies mises en place pour atteindre un tel score, les entreprises n’ont pas donné suite.

Pour atteindre ces scores irréprochables, plusieurs solutions sont préconisées par le président de la CPME de Haute-Garonne : “La formation est une solution qui marche très bien, de nombreux organismes proposent aux entreprises des coachings et séminaires pour améliorer leur score”.  

« Les jeunes cadres amènent une nouvelle dynamique, avec un rapport au travail différent. Ils accordent souvent plus d’importance au bien-être sur le lieu de travail” rajoute-t-il. Enfin la modification du processus de recrutement peut être efficace. « Il faut arrêter de recruter ceux qui nous ressemblent” lâche Samuel Cette.

Retrouvez les entreprises de Haute-Garonne et leurs Index EgaPro sur la carte ci-dessous.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?