Présidentielle 2022 : revenu étudiant, Smic à 1500 euros… Les mesures phares du programme de Fabien Roussel

Présidentielle 2022 : revenu étudiant, Smic à 1500 euros… Les mesures phares du programme de Fabien Roussel

Fabien Roussel est le candidat du Parti communiste français en 2022 ©wikimédia
Fabien Roussel est le candidat du Parti communiste français en 2022 ©wikimédia

Le candidat du Parti communiste français à présenté ce lundi 24 janvier les grands axes de son programme pour la présidentielle 2022. SMIC à 1500 euros, 500 000 embauches dans les services publics, revenu étudiant de 850 euros… Retour sur ce qu’il ne fallait pas louper.

Augmentation du SMIC à 1500 euros

L’une des principales mesures du programme du candidat communiste est l’augmentation du salaire minimum à 1500 euros par mois. L’idée s’inscrit dans « une révolution du travail pour augmenter le pouvoir d’achat. » « Nous voulons passer d’une France des bas salaires, des allocations chômages, à une France des salaires élevés et des salaires issus du travail. C’est la richesse de la France », a assuré Fabien Roussel.

Un revenu étudiant à 850 euros par mois

« C’est une question d’égalité pour permettre à tous nos enfants d’étudier dans de bonnes conditions », certifie Fabien Roussel. Le candidat précise également que ce salaire pourra s’élever à mille euros par mois en fonction de la situation de l’étudiant.

Création de 500 000 emplois dans les services publics

Dans une volonté de « vouloir faire vivre le service public », le candidat propose la création de 500 000 nouveaux emplois dans les secteur public. Cette mesure devrait s’appliquer entre autres aux agents hospitaliers, enseignants, professeurs ou forces de l’ordre.

Nationalisation des grandes banques et assurances

Dans son programme, le candidat veut également « s’attaquer au mur de l’argent ». Pour cela, il propose la nationalisation de certaines banques et assurances comme AXA, BNP, ou la Société Générale.

Promesse sur l’égalité hommes / femmes

Fabien Roussel promet dans son programme une égalité salariale absolue active : « en six mois dans les services publics, et en un an dans les entreprises privées ». En cas de non respect des règles, un « administrateur judiciaire » sera nommé « dans les entreprises qui ne respectent pas cette égalité », précise le candidat.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?