Concentration des médias : les magnats français de la presse devant le Sénat

Vincent Bolloré, premier actionnaire de Canal +. ©CRBretagne/Flickr
Vincent Bolloré, premier actionnaire de Canal +. ©CRBretagne/Flickr

Des milliardaires français, dont Bernard Arnault, Vincent Bolloré, ou Xavier Niel vont devoir rendre des comptes devant une commission parlementaire. Leur faute : une trop grande emprise sur les médias du pays qui provoque une inquiétude croissante à l’approche des présidentielles.

L’heure des comptes pour les grands magnats de la presse ? De grands industriels, dont Bernard Arnault et Patrick Drahi, sont convoqués à partir de cette semaine au Sénat, sur fond d’inquiétudes croissantes suscitées par leur mainmise sur la plupart des médias français. Mercredi 19 janvier, c’était au tour de Vincent Bolloré, premier actionnaire de Canal+, de deux grands groupes d’édition (Editis, Hachette), de nombreux journaux (magazines de Prisma Media, JDD, Paris Match) et de la radio Europe 1, de comparaître le premier devant les sénateurs.

« Vous prenez des petits bouts de choses pour en faire une histoire... »

Vincent Bolloré a été interrogé sur ses liens avec Eric Zemmour. David Assouline, sénateur socialiste de Paris, a notamment affirmé, comme l’avait déclaré François Hollande, que le milliardaire avait fabriqué un candidat.

« Vous prenez des petits bouts de choses pour en faire une histoire... », lui a rétorqué Vincent Bolloré, avant de poursuivre : « il y a tellement de courants de pensée dans nos livres, nos émissionsPersonne ne pensait, personne ne savait qu’il allait être Président de la République… » Ce à quoi David Assouline a répondu : « il ne l’est pas encore ».

« Je ne fais pas et je ne ferai jamais de politique« , a assuré le milliardaire. « Personne n’a l’ambition ou l’intention ou l’erreur d’essayer de faire des chaînes d’opinion, ce n’est pas l’objectif du groupe Vivendi-Canal+« , a-t-il déclaré.

Ce jeudi 20 janvier, c’est à Bernard Arnault, PDG de LVMH à la tête des quotidiens Les Echos, Le Parisien et de Radio Classique, de se présenter devant les sénateurs.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?