Covid-19 : Omicron continue de galoper à Toulouse

Coronavirus
L’épidémie continue en Occitanie et plus particulièrement dans la Ville Rose où le nombre de contaminations n’a jamais été aussi élevé avec en moyenne plus de 22 305 cas positifs par jour. Ce qui fait de Toulouse la deuxième métropole française où le virus circule le plus. © Pixabay

L’épidémie continue en Occitanie et plus particulièrement dans la Ville Rose où le nombre de contaminations n’a jamais été aussi élevé avec en moyenne plus de 22 305 cas positifs par jour. Ce qui fait de Toulouse la deuxième métropole française où le virus circule le plus.

Record du taux d’incidence à Toulouse avec le cap des 4 000 cas positifs pour 100 000 habitants dépassé. C’est la première fois que le seuil de nouveaux cas positifs est aussi élevé à Toulouse et dans l’agglomération depuis le début de la pandémie. Cela fait d’elle la deuxième métropole de France où le virus circule le plus, juste après Lyon et ses 4 277 cas pour 100 000 habitants, et, devant la ville de Grenoble qui compte 3862 cas.

Un taux similaire a été constaté, il y une semaine en Ile-de-France, où le nombre de cas positifs a commencé à chuter ces derniers jours. La ville de Toulouse a peut-être atteint ou va atteindre dans les prochains jours le pic de contaminations. « Le nombre de cas les plus graves tend enfin à diminuer un peu, mais cet effectif se situe à un niveau toujours très important. » constate l’Agence Régionale de Santé (ARS) Occitanie, dans son bulletin d’information du mardi 18 janvier 2022 sur le suivi de l’épidémie dans la région.

Les hospitalisations conventionnelles en hausse en Occitanie

Le variant Delta diminue dans la région, ce qui diminue le nombre de cas graves. C’est maintenant au tour du variant Omicron de s’emparer des hospitalisations. Étant moins virulent que son prédécesseur, les réanimations sont en baisse, mais c’est au tour des hospitalisations conventionnelles de prendre le relais. « Ces hospitalisations sont plus fréquemment de courte durée, mais elles ne sont jamais anodines, ni pour les patients concernés et leurs proches (de nombreuses personnes témoignent d’un « covid long »), ni pour les équipes soignantes qui restent confrontées un niveau d’activité très élevé à l’hôpital. » explique l’ARS Occitanie.

L’Agence Régionale de Santé a recensé mardi 18 janvier 2022 : 1068 hospitalisations en cours (+123) dont 369 en réanimation et soins critiques (-9) et on déplore 6 075 décès à l’hôpital (+60 en 4j).

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?