Covid-19 : selon une étude, le pass sanitaire aurait permis d’éviter 4000 morts

Mis en place depuis août 2021, le pass sanitaire aurait permis d'éviter des milliers de décès. ©Pixabay
Mis en place depuis août 2021, le pass sanitaire aurait permis d'éviter des milliers de décès. ©Pixabay

Selon une note du Conseil d’analyse économique parue ce mercredi 19 janvier, l’instauration du pass sanitaire aurait permis d’éviter 4000 morts au second semestre 2021 et d’éviter 6 milliards d’euros de pertes.

Le pass sanitaire a permis d’éviter 4000 décès liés au Covid-19 en France et d’augmenter le produit intérieur brut (PIB) au second semestre 2021 de 6 milliards d’euros, selon une étude publiée ce mardi par le Conseil d’analyse économique (CAE), un organisme rattaché à Matignon.

Pour parvenir à ces conclusions, le CAE a comparé les chiffres de la France avec ceux de ses voisins allemands et italiens, qui ont aussi fait le choix du pass sanitaire.

1100 et 1300 décès évités en Allemagne et en Italie

Selon le rapport du CAE, « le taux de vaccination en France » sans pass sanitaire « aurait été de 65,2%, contre 78,2% actuellement », soit 13 points de moins. « En Italie il aurait été de 70,4% contre 80,1% et Allemagne de 67,3%, contre 73,5% ». En Allemagne et en Italie, le pass sanitaire a permis d’éviter respectivement 1100 et 1300 décès.

« A peu près la moitié de l’augmentation » du nombre de vaccinés au deuxième semestre 2021 « est due au passe sanitaire », a déclaré sur BFM Business Philippe Martin, président délégué du CAE. Selon les chercheurs, la moindre hausse de la vaccination en Allemagne pourrait venir de ce que « contrairement à la France, la communication autour du passe sanitaire a été moins claire, les restrictions d’activités sans passe moins fortes et la mise en place moins centralisée ».

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?