Grand Matabiau, quais d’Oc : un projet loin d’aboutir

démolition d'un bâtiment rue des jumeaux
©Elisa Jordan - Travaux rue des jumeaux

Chantiers et démolition de bâtiments… Encore une fois, les quartiers aux alentours de Matabiau se transforment. L’objectif du projet le Grand Matabiau, quais d’Oc, est de créer un tout nouveau lieu de vie et de travail à la gare et ses alentours. Mais pour l’instant, cette montagne de destructions a des airs d’apocalypse.

Dans la rue des Jumeaux et dans l’Avenue de Lyon, plusieurs immeubles sont en cours de démolition. Cette nouvelle phase, qui a débuté lundi 17 janvier, devrait durer un mois et demi et devrait prendre fin le vendredi 4 mars prochain. Lesdits immeubles sont au 2,4,6 et 8 de la rue des Jumeaux. De nouveaux logements, plus hauts, vont être construits à la place. Un autre îlot va être détruit du 25 au 27 sur l’Avenue de Lyon.

Travaux pour préparer la démolition des bâtiments rue des Jumeaux ©Elisa Jordan
Un chantier dans l’Avenue de Lyon ©Elisa Jordan

Les enseignes, non loin de la gare, ont toutes fermées pour les quelques immeubles Boulevard Pierre Semard. L’endroit comprend notamment le restaurant et bar musical Whisky à gogo, le salon de tatouage Blessed Garden et le bar restaurant Chez les filles. Un important chantier de destruction va être lancé à partir du second semestre de 2022. La démolition de ce bloc de 11 immeubles de 2350 m2 de surface va participer à changer le paysage de l’entrée de la gare Matabiau

Bar et restaurant Chez les filles fermé Boulevard Pierre Semard ©Elisa Jordan

Toujours au second semestre 2022, ce sont, au total, 43 bâtiments situés sur l’Avenue de Lyon, le long du Boulevard Pierre Sémard, sur la rue Chabanon et sur la rue du Maroc, qui seront démolis.

Un long projet controversé

Les travaux aux alentours de la gare sont devenus un quotidien pour les Toulousains. Pour Yassine, habitant du quartier, “les travaux n’en finissent plus”. Il s’indigne aussi que les démolitions reprennent dès janvier, action qui oblige les squatteurs à trouver un nouveau toit. “Les travaux auraient dû reprendre en mars, à la sortie de l’hiver”. Opposée à ce projet, l’association Les Amis de la Terre a déposé un recours gracieux auprès de la préfecture mi-août 2020 pour la conservation du patrimoine toulousain.

L’opération anciennement appelée Toulouse Euro Sud-Ouest (TESO), est lancée en 2013.

Le projet de démolition des quartiers à côté de la gare Matabiau, s’inscrit dans une série de travaux visant à métamorphoser la gare et des quartiers à proximité. 135 hectares sont concernés par ces futurs aménagements. Soit la création d’environ 2500 logements, dont 35 % de logement locatif social et 10 % d’accession sociale à la propriété. La construction de bureaux, commerces et services est aussi prévue. Le projet urbain doit prendre fin aux alentours de 2030. Autant dire que les habitants du quartier vont encore subir de nombreux travaux.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?