Des prix records pour le carburant

Pompe à essence

Ce début d’année 2022 voit les prix des carburants s’envoler, battant des records… Et ce n’est pas prêt de s’arrêter. 

Mauvaise nouvelle pour les consommateurs, le prix des carburants atteint des sommets depuis début janvier. La raison, la hausse du prix des matières premières. Le prix du baril de pétrole a doublé en un an. 

Des prix plus haut qu’à l’époque des gilets jaunes

Selon les relevés officiels du ministère de l’Economie du 7 janvier 2022, le prix d’un litre de gazole plafonne à 1,5883 euros, soit une hausse de 5 centimes par rapport à fin décembre 2021. Même constat pour le SP95 (+6 centimes), pour le SP98 (+5 centimes), et le Superéthanol E85 (+4 centimes). En comparaison, les prix des carburants au moment du déclenchement de la crise des gilets jaunes en octobre 2018 pointaient à 1,53 euros pour le gazole, 1,57 euro pour le SP95 et 1,64 euro pour le litre de SP98. Depuis le début de la crise sanitaire, les prix ont fluctué entre très haut et très bas. De quoi attiser la colère du consommateur. La station AVIA à Rangueil constate, au quotidien, un ras le bol général : “Les clients se plaignent tous les jours que les prix sont trop chers. Ils voient à la télé et dans le journal que ça augmente tout le temps. Le problème c’est que mettre de l’essence dans sa voiture c’est indispensable.”

En un an, le prix du gazole a augmenté de 31 centimes. Des chiffres alarmants pour les automobilistes. Le chèque inflation de 100 euros proposé par le gouvernement risque de ne pas suffire pour couvrir la hausse des prix. Prix qui ne devraient pas baisser de sitôt au vu de la demande mondiale importante, couplée à la baisse des stocks mondiaux de pétrole.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?