Don du sang : les hommes homosexuels libres de donner sans condition

Les hommes homosexuels pourront donner leur sang sans respecter une période d'abstinence. ©Pixabay
Les hommes homosexuels pourront donner leur sang sans respecter une période d'abstinence. ©Pixabay

À partir du 16 mars 2022, les hommes homosexuels auront le droit de faire don de leur sang sans respecter un délai d’abstinence. Cela faisait 39 ans qu’ils subissaient des mesures stigmatisantes liées au virus du sida.

Le ministère de la santé a annoncé ce mardi 11 janvier l’arrêt des demandes de l’orientation sexuelle lorsque l’on souhaite donner son sang. Selon le conseiller chargé de la sécurité sanitaire Norbert Nabet : “ il n’y aura plus aucune référence liée à votre orientation sexuelle, toute personne qui se présentera sera considérée comme un individu donneur.” Les hommes homosexuels ne seront donc plus obligés de respecter quatre mois d’abstinence avant de pouvoir donner leur sang. 

Le sida, vecteur de stigmatisation 

Depuis l’épidémie du sida qui a touché le monde entier, dès 1983, les hommes homosexuels n’avaient plus le droit de donner leur sang en France. C’est en 2016 qu’ils ont enfin de nouveau pu avoir accès au don mais en respectant un an d’abstinence, période réduite à quatre mois à partir d’avril 2020. Une différence notable par rapport aux personnes hétérosexuelles, qui elles, devaient observer une période d’abstinence seulement si elles avaient de multiples partenaires.

Cette nouvelle fait suite au large appel aux dons relayés depuis plusieurs mois par l’Etablissement français du sang. “10 000 prélèvements sont nécessaires chaque jour pour répondre aux besoins des malades”, explique Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. 

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?