Tarn-et-Garonne : après les fêtes, les abandons d’animaux en forte hausse

Les abandons sont de plus en plus nombreux et les refuges saturés.

Triste conséquence des fêtes de fin d’année : l’abandon des animaux connaît un regain depuis la rentrée. Pour les refuges de la région, l’heure est au bilan. 

Un chiot au pied du sapin, l’image a de quoi attendrir. Malheureusement, le bonheur est parfois de courte durée pour les boules de poils qui font office de cadeaux. En ce mois de janvier, les abandons repartent à la hausse. « L’animal est un objet au même titre qu’un téléphone, on en veut plus alors on s’en débarrasse » s’offusque Ghislaine Laval, trésorière du refuge canin Les oubliés de Saint Béart situé à Castelsarrasin. 

Les refuges saturés 

Depuis quelques années déjà les refuges français tirent la sonnette d’alarme quant à la condition animale et aux abandons massifs. “Nous avons des appels tous les jours, on ne peut pas prendre en charge tous les animaux. Il faut faire des choix et c’est très dur. Ce matin encore, je me suis rendue chez une jeune femme qui voulait faire euthanasier son chiot de 8 mois à défaut de savoir quoi en faire”, explique la responsable. 

Pour rappel, en 2019, la France était le premier pays d’Europe en termes d’abandon. Ghislaine déplore, elle, une mauvaise application des lois mises en place sur le territoire : “tous les animaux devraient être identifiés, c’est la base. On bat tous les records en France, c’est la honte.” Désormais, l’effet “post-fêtes” est constaté toute l’année et les bénévoles se retrouvent submergés : “la condition animale se dégrade de plus en plus. Nous n’en pouvons plus de voir ces animaux abandonnés pour des raisons futiles.” 

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?