La FCPE se joint à l’appel à la grève des enseignants

La FCPE appelle à une journée blanche et invite les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l'école ce jeudi 13 janvier.
La FCPE appelle à une journée blanche et invite les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l'école ce jeudi 13 janvier. ©Pexels/Pixabay

Les syndicats enseignants appellent à la grève jeudi 13 janvier. Ils dénoncent les conditions de travail liées à l’explosion du variant Omicron. La Fédération des conseils de parents d’élèves se joint à la grève et prône une “journée blanche”.

Dans son communiqué, la FCPE appelle “ les parents à ne pas envoyer leurs enfants à l’école ce jour-là”. Le syndicat met en avant la personne de l’enfant vis-à-vis de l’isolement imposé par les mesures sanitaires et espère que les possibles répercussions, psychologiques comme scolaires, soient au centre des débats.

Comme les enseignants, les parents n’en peuvent plus de subir des protocoles qui changent et qui sont toujours très lourds pour les élèves et les équipes éducatives. Ils demandent au ministre que des moyens en masques, capteurs C02, purificateurs d’air, et en savons soient véritablement fournis aux écoles”, souligne la FCPE. Ils espèrent également des campagnes de dépistage importantes, notamment pour les plus petits avec les tests salivaires.

“Un véritable casse-tête à gérer”

Le dernier protocole en date s’avère être un véritable casse-tête à gérer pour les familles et pour les élèves déjà très sollicités et affectés par les confinements successifs”, explique la Fédération des conseils de parents d’élèves. Ce protocole oblige les élèves à réaliser trois tests en une semaine après l’apparition d’un cas de Covid-19 dans la classe.

Un protocole qui tend à se simplifier dans les jours à venir puisque Jean-Michel Blanquer a déclaré la semaine dernière : “les enfants n’auront pas besoin de refaire un test dans l’intervalle des 7 jours après un test négatif”.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?