Des capteurs pour monitorer les ondes 5G près de Toulouse

Des capteurs pour monitorer les ondes 5G près de Toulouse

Des capteurs pour monitorer la 5G à l'Union - Crédits CC0
Des capteurs pour monitorer la 5G à l'Union - Crédits CC0

Le déploiement des antennes 5G a provoqué de nombreux débats en France, notamment d’un point de vue de la santé et l’écologie. L’Union, une commune près de Toulouse, va installer plusieurs capteurs.

Le maire de l’Union a décidé d’apporter une réponse aux débats sur les effets des antennes 5G. Pour ce faire, la commune a décidé d’installer plusieurs capteurs. Ils permettront de surveiller en temps réel les ondes électromagnétiques. Pour ce faire, les habitants pourront se rendre sur ce site internet. Des données d’autres villes sont déjà disponibles, même si ce genre de dispositif reste rare. Le système coûtera 10 000 euros par an. Un prix justifié pour le maire de la ville, Marc Péré, déjà engagé sur le sujet. En septembre dernier, il avait demandé un moratoire sur la 5G à travers une tribune dans le JDD, dont il était signataire.

Un déploiement qui fait débat

Plusieurs associations et élus s’étaient exprimés contre la 5G. La Convention citoyenne pour le climat avait d’ailleurs recommandé d’évaluer les “les avantages et les inconvénients de la 5G par rapport à la fibre avant et non après avoir accordé les licences”. Les 150 membres évoquaient notamment un risque écologique. Eric Piolle, maire écologiste de Grenoble, s’était questionné sur l’intérêt d’un tel dispositif : “ Le progrès, c’est de pouvoir regarder des films pornos en HD ?”. Emmanuel Macron avait balayé les critiques, assurant qu’il ne croit pas que“ le modèle amish permette de régler les défis de l’écologie contemporaine.”

Mais le discours anti-5G avait notamment été repris par des complotistes. Sur les réseaux sociaux, certains assurent qu’il existe un lien entre la 5G et la diffusion du covid en France.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?