Eva Bourseau « responsable de sa mort » : le fond de Garantie refuse de verser la totalité de l’indemnité

Eva Bourseau « responsable de sa mort » : le fond de Garantie refuse de verser la totalité de l’indemnité

Eva Bourseau a été tuée la nuit du 26 au 27 juillet 2015. Crédit : photo de famille..
Eva Bourseau a été tuée la nuit du 26 au 27 juillet 2015. Crédit : photo de famille..

Une indemnisation aux parents avait été accordée par la cour d’Assises de Haute-Garonne aux parents de la jeune femme. Mais, le Fond de Garantie refuse aujourd’hui de verser l’entièreté de la somme.

Eva Bourseau avait été tuée dans la nuit du 26 au 27 juillet 2015. Lors du procès de ses deux assaillants en décembre 2018, la cour d’Assises avaient accordé une indemnisation de 40 000 euros aux parents de la défunte.

Selon nos confrères de La Dépêche du Midi. Le Fond de Garantie compte verser seulement la moitié de cette somme, avec pour motif : Eva Bourseau serait « responsable de sa mort ».

Un acte honteux d’après l’avocate de la famille

Deux étudiants, à l’époque âgé de 21 et 18 ans, accro à la drogue, avait mis fin à la vie de la jeune femme. Alors âgée de 23 ans, elle a été rouée de coups avec un pied de biche et un poing américain. Les agresseurs avaient ensuite tenté de dissoudre son corps avec de l’acide pour ne laisser aucune trace. Le mobile du crime : une dette liée à de la drogue.

Reconnaissant les faits, les deux coupables ont été condamnés à 30 ans et 25 ans de réclusion criminelle. Le Fond de Garantie justifie le refus de verser la somme complète aux parents, car selon l’organisme, Eva Bourseau vendait de la drogue.

Une affirmation fausse d’après l’avocate de la famille, que le père de la victime trouve honteuse. La commission d’indemnisation des victimes d’infractions (CIVI) doit étudier ce dossier ce jeudi 11 février.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?