Conférence de presse : Olivier Véran exprime son inquiétude vis-à-vis des variants du Covid-19

Conférence de presse : Olivier Véran exprime son inquiétude vis-à-vis des variants du Covid-19

Olivier Véran se rendra en Moselle ce vendredi 12 février. Crédit : capture d'écran BFMTV.
Olivier Véran se rendra en Moselle ce vendredi 12 février. Crédit : capture d'écran BFMTV.

Le ministre Olivier Véran a pris la parole ce jeudi 11 février 2021 à 18h45 dans le cadre d’une conférence de presse. Le ministre de la santé a axé son discours sur la circulation des variants du Covid-19.

« Nous constatons que nous avons déjà gagné du temps » pour éviter un reconfinement, s’est d’abord félicité le ministre de la Santé. Avec 21.063 nouvelles contaminations et 360 décès en 24 heures en France, « l’évolution épidémique est sur un plateau légèrement descendant », a-t-il déclaré. Toutefois, les variants du Covid-19 sont plus contagieux.

Olivier Véran a ensuite mis l’accent sur le variant britannique, contre lequel « les vaccins sont très efficaces ». Celui-ci « est responsable de 20 à 25% des contaminations« , selon lui.

Les variants sud-africain et brésilien ne sont « pas inéluctables »

Quant aux variants sud-africain et brésilien, Olivier Véran alerte. Ils « peuvent provoquer des ré-infections » car ces virus échappent aux anticorps. De plus, contrairement au variant britannique, ils ne sont « pas inéluctables ». Ces variants représentent 4 à 5% d’un échantillon de 17 000 tests positifs. Il y a donc une augmentation des contaminations, réparties de façon hétérogène sur le territoire français.

Toutefois, en Moselle, la situation est particulièrement inquiétante avec « plus de 300 cas de mutations évocatrices de variants sud-africain et brésilien » en quatre jours. Le ministre s’y déplacera donc ce vendredi 12 février pour échanger avec les élus locaux et prendre les mesures nécessaires.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?