Le TFC, à la conquête de Bordeaux

Le TFC, à la conquête de Bordeaux

Patrice Garande, conférence de presse TFC. Crédit : Capture d'écran
Patrice Garande, conférence de presse TFC. Crédit : Capture d'écran

À l’occasion d’une conférence de presse ce lundi 08 février, l’entraîneur des Violets s’est projeté face aux Girondins de Bordeaux, pour ce 32e de finale de la Coupe de France. Il est aussi revenu sur les performances de plusieurs de ses joueurs, dont Steven Moreira.

Après avoir joué trois matchs en l’espace d’une semaine, Patrice Garande, l’entraîneur du TFC, ne le cache pas, « les joueurs sont fatigués physiquement et mentalement. » Mais il assure que « des choses seront mises en place afin que toute l’équipe soit au maximum de leur capacité, contre Bordeaux, mais aussi contre l’Ajaccio. » Des matchs prévus, respectivement mercredi 10 et lundi 15 février.

En ce qui concerne les effectifs au départ du Matmut-Atlantique, c’est encore un peu vague. « Des changements sont à prévoir contre Bordeaux, mais ce sera aussi en fonction de l’état des joueurs. » Mais l’objectif reste le même afin d’obtenir cette qualification : « Aligner l’équipe la plus compétitive possible ».

Alors si ce Derby de la Garonne est important pour les supporters, l’entraîneur ne mesure pas vraiment l’impact de ce dernier, car un manque persiste, le public. Mais il insiste, « l’équipe qui va rentrer, va jouer pour gagner. C’est un match réaliste et réalisable ».

Un collectif complémentaire

Fort d’un nouveau gardien depuis le mercato hivernal, Patrice Garande voit en Isak Pettersson, le suédois d’1 mètre 83, un potentiel pour l’équipe. « Il a un très bon état d’esprit, il va vite au sol et il est bon au pied. Il a toutes les qualités d’un gardien pas grand. » Mais le plus important, c’est son intégration linguistique, et elle semble en bonne voie. « Je l’ai entendu parler en français avec ses défenseurs, c’est bon signe ».

Hasard ou non, depuis l’arrivée de Pettersson, le gardien titulaire du Tef Maxime Dupé commence à « affirmer une personnalité et surtout, il donne confiance à toute l’équipe. » Un des points les plus importants pour l’entraîneur, qui conclut simplement, « Max dans les buts, c’est le patron ».

Avant de clore sa conférence, il revient amèrement sur Moreira. Non pas parce qu’il a manqué une occasion de but face à Troyes, mais bien à cause de « ces supporters qui ne manifestent que le négatif. » Déjà très touché par cette action au sein de l’équipe, Steven Moreira n’avait pas besoin de ça. Par ailleurs, il tient à rappeler que « face à Auxerre, c’est grâce à lui qu’ils ont gagné. » Puis rajoute que « tout le staff et l’équipe ont encore totalement confiance en lui. Il ne faut pas avoir une mémoire sélective. » Phrase qui viendra conclure son intervention.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?