Report des remontées mécaniques : une saison blanche pour les professionnels de la montagne

Report des remontées mécaniques : une saison blanche pour les professionnels de la montagne

Les remontées mécaniques sont repoussées une nouvelle fois. Les saisonniers redoutent une saison blanche. Crédit : Libreshot
Les remontées mécaniques sont repoussées une nouvelle fois. Les saisonniers redoutent une saison blanche. Crédit : Libreshot

Elles devaient rouvrir fin janvier, mais le gouvernement en a décidé autrement. Le taux de contaminations étant trop élevé, les remontées mécaniques resteront fermées pour une durée indéterminée. Les saisonniers craignent d’être dans la précarité.

Avec une échéance constamment repoussée, les professionnels de la montagne redoutent une saison blanche cette année. Antoine Fatiga, responsable des travailleurs saisonniers à la CGT confie à Ouest France que « 40 % des 120 000 saisonniers n’ont pas été embauchés et se retrouvent donc sans ressources ». 50 000 saisonniers seraient en situation de précarité.

Fermeture des remontées mécaniques : les stations de ski de Haute-Garonne exsangues

Manifestation au tunnel de Fréjus

Mais les acteurs de la montagne ne baissent pas les bras et comptent interpeller une nouvelle fois le gouvernement. C’est le cas de Force Ouvrière. Ce matin, les représentants syndicaux bloquent le tunnel de Fréjus, dans les Alpes, en signe de contestation : « Une partie du salaire et des primes seront perdues à cause du chômage partiel. Et ceux qui n’ont pas été embauchés n’auront aucun salaire à déclarer pour être indemnisés », selon Pierre Didio secrétaire général de l’Union Départementale Force Ouvrière. Les syndicats réclament des mesures sanitaires suffisantes pour permettre l’ouverture des remontées mécaniques.

Les remontées mécaniques resteront fermées dans les stations de ski cet hiver

Des aides gouvernementales pour les stations de ski

L’Etat apportera des aides aux professionnels pour compenser les pertes financières de la saison blanche. Les exploitants de remontées mécaniques vont bénéficier d’un fonds de soutien, calculé sur la moyenne des trois dernières années, pour compenser 70 % des charges fixes. Un fonds de solidarité est également disponible pour les moniteurs de ski. Une compensation allant jusqu’à 10 000 euros ou 20 % de leur chiffre d’affaires sur la même période en 2019.

Malgré les aides proposées par l’Etat, la présidente de la région Occitanie Carole Delga ne partage pas l’avis du gouvernement : « Il faut rouvrir le plus rapidement possible les stations de ski. Je ne comprends pas leur fermeture, alors que c’est en extérieur, que les gens portent des gants et des masques et qu’ils ne sont pas collés les uns aux autres » . Elle estime qu’une meilleure organisation devrait limiter les risques de propagation.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?