« Ça fait du bien de voir du monde » : les étudiants de L1 de retour à la fac

« Ça fait du bien de voir du monde » : les étudiants de L1 de retour à la fac

Quelques premières années ont pu faire le retour à la fac du capitole ce matin. Crédit : Axel Mahrouga
Quelques premières années ont pu faire le retour à la fac du capitole ce matin. Crédit : Axel Mahrouga

Depuis ce matin, les étudiants en première année de l’Université Toulouse 1 Capitole peuvent retourner en classe. Une présence encore limitée aux seules heures de TD et en demi-groupe.

À l’heure du déjeuner, de petits groupes d’étudiants se croisent à l’entrée de l’Université Toulouse 1 Capitole. Entre ceux qui sortent pour aller manger et ceux qui se pressent de rejoindre leur salle de cours, c’est un chassé-croisé habituellement banal qui, aujourd’hui, attire l’attention. Depuis ce matin en effet, les étudiants de première année sont autorisés à retourner, en demi-groupe, en cours sur le campus pour assister à leurs travaux dirigés (TD).

Assise sur le bord du bassin à l’entrée du bâtiment de l’Arsenal, Audrey, étudiante en première année de droit, termine sa cigarette avant une heure trente de cours. « Ça fait du bien de voir du monde », commente-t-elle. Après bientôt quatre mois à suivre sa formation sur Zoom, ce premier TD dans les murs de la fac est aussi l’occasion de rencontrer « en vrai », les autres étudiants de sa promotion, « Je vais en TD mais je ne connais vraiment personne, explique-t-elle, enfin si je les ai vus sur Zoom mais on ne s’est jamais vraiment parlé. Aujourd’hui ce sera l’occasion de sociabiliser ». Si pour elle, le distanciel n’a pas été pénalisant puisqu’elle a déjà effectué deux ans de PACES « qui m’ont permis d’être habituée à beaucoup travailler », pour d’autres étudiants dans sa promotion, le retard dans les cours commence à s’accumuler. D’après son constat , «ceux qui sortent du lycée ont du mal à tenir le rythme».

« On comprend mieux en présentiel»

De l’autre côté du bâtiment, c’est d’un pas quelque peu pressé que Pauline et Cyrielle quittent leur salle. Quand on leur demande depuis combien de temps elles n’étaient plus venues, la réponse est assez approximative, « Au moins depuis septembre je crois», répond Pauline. « Oui on a dû faire une ou deux semaines en présentiel et ensuite on était chez nous », complète Cyrielle. Comme si les bancs de l’amphi étaient déjà un lointain souvenir.

Ce matin, leur TD s’est tenu conformément aux modalités prises par la direction de l’Université. « On était en demi-groupe et les gens qui devaient être présents étaient déjà désignés », explique Pauline. « Le cours s’est déroulé sans difficulté, le chargé de TD avait l’ordinateur allumé à côté de lui ». Mais pour l’étudiante, cette heure et demie face à face avec son interlocuteur lui a permis de se rendre compte que « le présentiel est vraiment plus confortable, on comprend mieux ».

Un retour élargi à tous les étudiants début février

Malgré les quelques allées et venues sur le perron de l’université, les alentours du bâtiment de l’Arsenal restent relativement vides. Le reste des étudiants, à partir de la deuxième année, devraient revenir sur les bancs des amphis début février, comme annoncé par Emmanuel Macron, à raison d’un jour par semaine.

Pour l’instant, aucune date officielle n’est annoncée pour l’université du Capitole. Dans un mail adressé à l’ensemble des étudiants vendredi matin, le président de l’UT1, Hugues Kenfack a bien confirmé leur retour, mais il faudra attendre un « prochain message » pour en connaître les modalités exactes.

Ce retour devrait cependant intervenir avant le 8 février, date butoir indiquée dans une circulaire du 22 janvier dernier, envoyée par la Direction générale de l’enseignement supérieur.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?