Enfant tabassé à Paris : Stars et politiques adressent leur soutien au jeune Yuriy

Enfant tabassé à Paris : Stars et politiques adressent leur soutien au jeune Yuriy

Omar Sy, Antoine Griezmann et de nombreuses stars ont témoigné de leur soutien à Yuriy. - Crédits : Famille de Yuriy
Omar Sy, Antoine Griezmann et de nombreuses stars ont témoigné de leur soutien à Yuriy. - Crédits : Famille de Yuriy

Le 15 janvier, un garçon de 14 ans a été massacré et laissé pour mort par une dizaine de jeunes, à Paris. Une agression d’une extrême violence qui a suscité une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. Sportifs, artistes et politiques ont donné de la force au jeune Yuriy.

Les images enregistrées par la caméra de surveillance sont choquantes. Le garçon de 14 ans est allongé par terre, entouré d’une bande d’adolescents camouflés derrière des capuches. Ils le rouent de coups de pied, le frappent avec des bâtons, lui assènent des coups de marteau… puis le laissent immobile comme mort, dans l’obscurité.

Diffusée sur les réseaux sociaux, la vidéo de l’agression a provoqué beaucoup d’émotions. De nombreux sportifs ont témoigné leur soutien à l’adolescent et à sa famille, à commencer par le célèbre basketteur français de NBA, Rudy Gobert.

Le champion du monde de foot, Antoine Griezmann a aussi envoyé un message de sympathie à la jeune victime, sur Twitter. Père de deux enfants, il a qualifié ces terribles images « d’insoutenables« .

Bienveillance d’Omar Sy et Ahmed Sylla

Du côté des artistes également, les messages bienveillants se succèdent. Toujours sur le réseau social du petit oiseau bleu, le comédien Ahmed Sylla a prié pour Yuriy, en insistant à trois reprises sur l’âge du petit garçon qui venait de passer son quinzième anniversaire à l’hôpital.

Le comédien du film Intouchables, Omar Sy a également donné de la force à l’ado : « Bon rétablissement à toi, Yuriy. Je pense bien à toi et aux tiens », a-t-il posté sur Twitter.

Des messages à l’enjeu politique

Outre les sportifs et les artistes, les politiques français se sont eux aussi exprimés sur les réseaux sociaux, concernant la violente agression. Des messages politiques plus qu’un soutien direct à la victime.

Le député européen, Raphael Glucksmann a déclaré : « Aucune faiblesse face à pareille violence », appelant les connaissances des agresseurs à « balancer » ces derniers.

De l’autre côté de l’échiquier politique, Marine Le Pen a taclé le pouvoir en place, dénonçant : « Le gouvernement ne peut plus fermer les yeux sur cette ultraviolence du quotidien et n’y répondre que par la culture de l’excuse ! ».

Quant à la républicaine Rachida Dati, qui a échoué dans la course aux municipales de Paris en 2020, elle s’en est prise indirectement à Anne Hidalgo, actuelle maire de la capitale : « C’est ça Paris ! Des territoires perdus de la République ! Des agressions en pleine rue! Des barbares qui agissent en meute dès le plus jeune âge ! On aurait encore fermé les yeux sur cette violence quotidienne sans ces images ! Stop au déni. Agissons ! ».

Depuis son agression du 15 janvier, Yuriy est hospitalisé. Ses jours ne sont plus comptés et il est sorti du coma, mais reste dans un état grave.

Lire aussi : Yuriy, l’adolescent agressé à Paris va mieux

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?