Un an de prison ferme pour avoir organisé des soirées clandestines

Un an de prison ferme pour avoir organisé des soirées clandestines

Les deux prévenus auraient organisé une vingtaine de soirées clandestines. Crédit : Baptiste MG via Unsplash
Les deux prévenus auraient organisé une vingtaine de soirées clandestines. Crédit : Baptiste MG via Unsplash

Un homme de 20 ans a écopé d’un an de prison ferme. Sa sœur, elle, a été condamnée à huit mois avec sursis. Tous deux avaient organisé des soirées clandestines dans leur discothèque.

Déjà connu de la justice pour « mise en danger de la vie d’autrui », le jeune homme a été condamné avec sa sœur vendredi 22 janvier par le tribunal judiciaire de Vienne, en Isère. A la barre du tribunal, le 8 janvier, le fils du fondateur de la boîte de nuit familiale avait minimisé ces événements, évoquant des « réunions entre amis » au printemps.

Gérante de la boite de nuit, sa sœur, avait expliqué au tribunal qu’elle n’était aucunement au courant des fêtes organisées dans l’établissement.

Au total, vingt-deux soirées clandestines auraient été organisées, en toute discrétion. Il était, en effet, demandé aux participants de ne pas prendre de photos. La vidéo-surveillance de l’établissement avait été désactivée et les paiements n’étaient autorisés qu’en espèces.

150 personnes rassemblées dans l’établissement

Le jeune homme a reconnu une dizaine de soirées, qui auraient rassemblé selon lui 70 à 80 personnes au maximum. Ce n’est pas la version de plusieurs témoins, qui indiquent que la plus importante soirée aurait réuni à elle seule 150 personnes.

Vendredi 22 janvier, le tribunal judiciaire a condamné le jeune homme à un an de prison ferme et 500 euros d’amende. L’exécution de la peine est aménageable. Sa sœur, quant à elle, a écopé de huit mois d’emprisonnement avec sursis. Elle devra également régler une amende de 500 euros.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?