Nouveau mouvement #MeTooGay, les violences sexuelles subies par les homosexuels

Nouveau mouvement #MeTooGay, les violences sexuelles subies par les homosexuels

Une semaine après la vague #metooinceste, c'est au tour des homosexuels de témoigner sous le mot-dièse #MeTooGay. Crédit : Twitter, Noémie Bouisset
Une semaine après la vague #metooinceste, c'est au tour des homosexuels de témoigner sous le mot-dièse #MeTooGay. Crédit : Twitter, Noémie Bouisset

Après le mouvement #MeToo et, récemment, le #metooinceste, les homosexuels libèrent à leur tour leur parole sur Twitter.

Le réseau social Twitter compte ce matin un nouveau mot-dièse populaire : le #MeTooGay. Depuis hier soir, les homosexuels témoignent des violences sexuelles qu’ils ont subies, à la manière du mouvement #MeToo depuis 2017. La plupart témoignent de violences subies jeune, voire quand ils étaient encore mineurs.

Une suite à la vague #metooinceste, provoquée la semaine dernière par les accusations d’inceste portées par Camille Kouchner contre Olivier Duhamel dans son livre La familia grande. C’est au tour des homosexuels de dénoncer les violences qu’ils ont vécues.

Élan de solidarité pour le mouvement

Les témoignages #MeTooGay sont amplement soutenus par les internautes. Des associations comme SOS Homophobie ou Face à l’inceste montrent aussi leur solidarité sur le réseau social.

La ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, Marlène Schiappa, a également tweeté son soutien :

Un propos aux réactions mitigées de la part des internautes, qui dénoncent encore l’inaction du gouvernement face aux violences sexuelles, envers les femmes, les hommes et les mineurs.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?