Haute-Garonne. Les routes ont été moins meurtrières en 2020

Haute-Garonne. Les routes ont été moins meurtrières en 2020

Le nombre d'accidents corporels et le nombre de blessés est également en nette baisse en 2020, en Haute-Garonne
Le nombre d'accidents corporels et le nombre de blessés est également en nette baisse en 2020, en Haute-Garonne

Le nombre de décès sur les routes du département a diminué de 16% en 2020. Un phénomène certainement lié à la réduction des déplacements au cours des deux confinements et du couvre-feu.

Cinquante-trois personnes ont perdu la vie, l’année dernière, sur les routes de Haute-Garonne, selon le baromètre annuel de l’Observatoire départemental de la sécurité routière. C’est dix de moins qu’en 2019. Cette baisse est vraisemblablement un effet collatéral de la crise sanitaire et des deux confinements qui en ont découlé. Moins de monde sur les routes, donc moins d’accidents et moins de décès.

Pour le mois de décembre 2020, le constat est encore plus marquant. Une seule personne a été tuée sur la route contre six, le même mois de l’année précédente. Concernant la région Occitanie dans son ensemble, les routes ont également été moins meurtrières qu’en 2019 avec une diminution de 26% de nombre de victimes.

Les conducteurs de véhicules légers en première ligne

Plus vulnérables, les conducteurs de deux roues motorisés, les cyclistes et les piétons représentent 33 des 53 victimes enregistrées. Le nombre de jeunes (de 18 à 29 ans) et de séniors (plus de 75 ans) tués a largement diminué, avec respectivement moins 38,8% et moins 35,7%. A l’inverse, les accidents mortels avec alcool ou stupéfiant a bondi.

Malgré tous ces chiffres positifs, la mortalité globale reste largement en hausse par rapport à 2019, dans le département haut-garonnais. Selon l’Insee, 667 361 français ont perdu la vie en 2020, 613 456 contre en 2019.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?