Mix’Art Myrys : le collectif d’artistes se bat pour sa survie

Mix’Art Myrys : le collectif d’artistes se bat pour sa survie

Manifestation Mix'Art
Le collectif des ami.e.s de Mix'Art venus manifester contre la fermeture de leur locaux / crédit : Luigy Mathias

Des membres du collectif Mix’art Myrys sont venus manifester devant la médiathèque José Cabanis, ce mercredi. Ils protestaient contre la fermeture de leurs locaux, après une visite des services de la ville.

C’est ce mercredi, à 13h, devant l’entrée de la médiathèque José Cabanis que la bataille aurait dû se mener. « Les ami.e.s de Myrys », un collectif composé de membres de l’association Mix’Art Myrys Toulouse, avait appelé sur Twitter à manifester pour dénoncer la fermeture de leurs locaux, par la publication d’un communiqué de presse. Une manifestation non déclarée en préfecture et rapidement stoppée par les policiers.  

“Les gens de Mix’art Myrys étaient venus manifester mais ils leur ont coupé l’herbe sous le pied” témoigne un manifestant, venu assister à l’action du collectif. Une manifestation interrompue avant même d’avoir commencé. 

Les forces de l’ordre ont d’abord procédé à quelques relevés d’identité, notamment sur les groupes de plus de six personnes, et les ont avertis qu’ils recevront une amende pour regroupement illicite. Les policiers ont ensuite dispersé la foule. Une demi-heure plus tard, le calme était revenu sur l’esplanade.  

Une histoire de politique ? 

De son côté, l’association Mix’Art affirme ne pas être à l’origine de cet attroupement, et veut de son côté prendre les armes de manière juridique. « Pour l’instant on va voir ce qu’on peut faire, on contacte nos avocats, on essaie de trouver des solutions pour que les artistes puissent récupérer leur matériel, tout ce qui est des ateliers et du coup à eux assez rapidement avant tout.” explique Renan Le Quéméner, responsable de la communication. Pour l’instant, si l’organisation ne prévoit pas de prendre part à ces manifestations, la piste n’est tout de même pas exclue.   

En effet, l’association s’est vu ordonner la fermeture de ses locaux, après une visite inattendue de la direction de la Sécurité civile et des risques majeurs de la ville de Toulouse, le 14 janvier dernier. Suite à ce contrôle, le bâtiment ne respecterait pas les normes d’accueil du public. Mix’art a donc fermé et doit présenter un projet de mis en conformité du bâtiment.  

Une visite dont le timing interroge. L’association avait obtenu une promesse de mise en conformité du bâtiment en 2019, avec la mairie de Toulouse. “[Dans le plan d’investissement de Toulouse Métropole, ndlr] est annoncé parmi les projets celui de la mise en conformité de Mix’Art, avec un budget de 4.4 millions d’euros”, précise le communiqué des ami.e.s de Mix’Art. 

Mais l’association a soutenu, aux dernières élections municipales Antoine Maurice, opposant au maire sortant Jean-Luc Moudenc réélu jusqu’en 2026. Un soutien qui pourrait être à l’origine de l’absence de nouvelle de la part de la collectivité, rappelle l’association.  

La municipalité a quant à elle répondu à nos confrères de La Dépêche et parle d’une “visite inopinée”, dont le calendrier serait un hasard et qui ne serait pas du tout lié à des querelles politiques. Désormais, la priorité pour l’association reste avant tout de permettre le travail des artistes, avant d’intenter une action en justice.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?