Variant sud-africain : la France de l’Océan Indien menacée

Variant sud-africain : la France de l’Océan Indien menacée

À Mayotte et à la Réunion, le variant sud-africain inquiète. - Crédit : Imaz Press
À Mayotte et à la Réunion, le variant sud-africain inquiète. - Crédit : Imaz Press

Alors que la métropole s’apprête à se confiner dès 18 heures demain, pour lutter contre l’arrivée du variant Anglais du Covid-19, la France de l’océan Indien est elle aussi menacée. À Mayotte et à la Réunion, bien loin de la Manche, c’est le variant sud-africain qui inquiète. Selon Mansour Kamardine, député de Mayotte, “le virus sud-africain circule déjà sur l’île”.

Si les départements Mayotte et de La Réunion sont passés à travers la deuxième vague de propagation du coronavirus, leurs deux agences régionales de santé ont tiré la sonnette d’alarme vis-à-vis du variant sud-africain. Si aucun cas de ce variant n‘a pour le moment été détecté, les liaisons entre La Réunion et l’Afrique du Sud sont nombreuses et le variant pourrait déjà être arrivé sur l’île.

Concernant Mayotte, il n’était pour le moment pas obligatoire d’avoir un test PCR négatif avant de voyager en provenance de La Réunion. Une personne atteinte de ce nouveau variant a donc pu voyager jusqu’au 101e département.

Les Comores aussi touchées par le variant sud-africain

Une des îles comoriennes, Mohéli, est extrêmement touchée par le variant sud-africain. Les moyens médicaux sur place sont très faibles, on ne compte que quatre lits de réanimation. Mansour Kamardine, député mahorais, s’est exprimé hier sur son inquiétude vis-à-vis des “kwassas”, arrivant chaque jour à Mayotte et étant susceptibles de transporter des personnes malades venu tout droit de Mohéli.

Pour éviter une explosion des cas dans l’océan indien, le gouvernement a mis en place de nouvelles mesures restrictives. Pas de couvre-feu ni de fermeture des établissements recevant du public pour les habitants de ces départements, mais des restrictions au niveau des voyages. Une septaine devra être respectée par les voyageurs arrivant sur l’île de La Réunion a annoncé ce matin le préfet et seuls les voyages pour raisons impérieuses sont maintenant autorisés.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?