Marielle de Sarnez décédée : une figure du centre sur l’échiquier politique disparaît

Marielle de Sarnez décédée : une figure du centre sur l’échiquier politique disparaît

Marielle de Sarnez à un rassemblement politique en 2012. Crédit : :Julien:
Marielle de Sarnez à un rassemblement politique en 2012. Crédit : :Julien:

À seulement 69 ans, Marielle de Sarnez est décédée ce mercredi soir. C’est via le réseau social Twitter que François Bayrou a annoncé la nouvelle. Ancienne ministre et députée, une leucémie foudroyante l’a emporté.

Le couple politique Sarnez Bayrou a perduré plus de quarante années. Marielle de Sarnez, figure du Mouvement démocratique, centriste, sur l’échiquier politique, avait seulement 69 ans alors qu’une leucémie l’a frappé. Elle est décédée à l’hôpital parisien de la Pitié-Salpêtrière.

Marielle de Sarnez est née en mars 1951, dans le huitième arrondissement de Paris. Fille du résistant et député Olivier de Sarnez, elle semblait avoir un avenir tracé. Quoiqu’elle a baigné dans la politique, elle ne se lance pas dès son plus jeune âge. Après l’obtention de son baccalauréat, elle enchaîne différents métiers. Vendeuse d’encarts publicitaires, pour n’en citer qu’un. Ce n’est qu’en 1974 qu’elle commence sa carrière dans la politique, en soutenant la candidature de Valéry Giscard d’Estaing à l’élection présidentielle de cette même année.

D’abord secrétaire générale des Etats Généraux de l’opposition en 1989, puis conseillère, jusqu’à devenir présidente du modem à Paris en 2008. 2017 aurait pu être le couronnement de sa carrière avec sa nomination dans le premier gouvernement d’Edouard Philippe, en tant que ministre des Affaires européennes. Cependant, elle ne restera qu’un mois et quatre jours en poste. Peu après, elle reprit la présidence de la commission des Affaires étrangères de l’Assemblée. Un poste, que sa maladie lui enlèvera de force.

Un bouquet d’hommages pour une figure du centre

De nombreuses figures politiques ont rendu hommage à Marielle de Sarnez, à commencer par le président de la République. Il écrit dans la nuit « La France perd une responsable politique de grand talent. »

« Ses combats resteront plus que jamais aussi les nôtres« , exprime Jean Castex.

Réactions unanimes de la part de ses collègues

Le député, Patrick Mignola écrit, « Marielle de Sarnez était notre exemple et notre amie.« 

Et pour finir, l’Assemblée Nationale qui, elle, a observé une minute de silence en apprenant la triste nouvelle.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?