Le marathonien Elisha Nochomovitz à Ninja Warrior, épreuve échouée mais défi relevé

Le marathonien Elisha Nochomovitz à Ninja Warrior, épreuve échouée mais défi relevé

Le sportif Elisha Nochomovitz. Crédits : Nicolas Sadourny
Le sportif Elisha Nochomovitz. Crédits : Nicolas Sadourny

Le sportif Elisha Nochomovitz, célèbre pour avoir couru un marathon sur son balcon pendant le confinement, a participé à l’édition de Ninja Warrior diffusée ce samedi 9 janvier 2021 sur TF1. Une chute lors de la deuxième étape a coûté la victoire au marathonien originaire de Balma près de Toulouse, mais n’a pas entamé sa détermination.

Samedi 9 janvier dernier au soir, Elisha Nochomovitz a enfin pu admirer sa prestation à la télévision. En compagnie de sa femme et de sa mère dans son appartement balmanais, le marathonien s’est regardé monter les marches des épreuves de Ninja Warrior, le jeu sportif diffusé sur TF1. Elisha a participé à l’édition enregistrée en septembre 2020, habillé d’un tee-shirt portant son surnom « Marathon Man ». C’est avec de grands éclats de rire qu’il a assisté à sa chute lors du deuxième défi. « J’avais réussi à cacher mes résultats à ma famille pendant tout ce temps, alors voir leur réaction en direct était vraiment drôle ». C’est en juin 2020 que TF1 a contacté Elisha pour participer au jeu. La chaîne de télévision s’est intéressée au sportif après le buzz que celui-ci a réalisé pendant le confinement de mars 2020, en courant un marathon de 42 kilomètres sur… son balcon, soit environ 6 000 aller-retours. « Les gens de TF1 m’ont dit au téléphone qu’ils souhaitaient faire une édition spéciale Stars du confinement cette année. Ils ont retenu mon profil et m’ont invité à participer ». Elisha n’avait jamais souhaité participer à ce genre d’épreuves, mais il s’est finalement lancé. C’était pour lui un nouveau défi, ainsi qu’un moyen de respirer après des mois de confinement.

Un challenge en territoire inconnu

« Marathon Man », « Balcon Man ». La communauté de Elisha l’a érigé en super-héros pour ses prouesses. L’homme de 33 ans n’a pas moins de 36 marathons à son actif, malgré une carrure qui évoque plus un rugbyman qu’un coureur de longues distances « C’est vrai qu’avec mes 90 kilos je ne ressemble pas trop à l’idée que l’on se fait d’un marathonien. Mais c’est le sport que j’aime, et c’est là aussi tout mon défi. Prouver que des gens avec mon physique peuvent relever ce genre de défis, et je reçois beaucoup d’encouragements pour ça« .

Quand Elisha est monté sur Paris pour les tests physiques, ce fut un peu la douche froide. Les épreuves qui l’attendaient ne ressemblaient pas à ce pour quoi il s’était préparé « Je me sentais un peu comme cet invité aux mariages, qui ne sait pas du tout ce qu’il fait là. Je crois que j’ai été mauvais à toutes les épreuves. Mais par contre j’ai fait beaucoup rire tout le monde, c’est peut-être pour ça qu’ils m’ont gardé ».

Si Elisha regrette de ne pas avoir pu mieux se préparer pour Ninja Warrior, il affirme être très reconnaissant pour cette expérience. « J’ai rencontré des gens incroyables, des personnes avec des pathologies qui venaient se mettre à l’épreuve malgré leur handicap. C’était vraiment inspirant. J’ai pu parler avec certaines d’entre elles et nous avons gardé contact ». En plus des rencontres, participer au jeu télévisé, fut pour le Marathon Man l’occasion de faire une pause après une mauvaise période. « J’ai perdu mon emploi dans la restauration en juillet, alors cette invitation était pour moi l’occasion de souffler, de me poser un peu en m’amusant ».

Courir pour toujours se dépasser

Cela peut sembler cliché. Mais pour Elisha l’important est de participer, pas de gagner. Il ne voit pas le sport comme une affaire de compétition contre des concurrents, mais de dépassement de soi « Ninja Warrior, je n’y suis clairement pas allé pour la victoire. Je me suis beaucoup amusé, et maintenant j’ai un second souffle, j’ai de nouveau envie de me battre et de repousser mes limites ». Un second souffle provoqué aussi par l’arrivée de son premier enfant prévue pour juin.

Le sportif est aujourd’hui déterminé à continuer le sport et réfléchit à sa reconversion professionnelle. Ses apparitions sur internet et à la télévision lui ont donné une visibilité bienvenue « J’aimerais beaucoup travailler auprès des enfants, partager avec eux mes expériences, les inspirer, leur dire d’y croire et d’être toujours positif ». Elisha a déjà été invité dans plusieurs écoles de Balma pour rencontrer les élèves et témoigner de son parcours. Le sportif a également rendez-vous ce vendredi avec la première adjointe au maire de Balma pour discuter de différents projets.

Et si vous lisiez des articles sur le même thème ?